Comment déménager et entreposer ses biens sans prendre trop de risques?

16


Publié sur le site web du Journal de Montréal, 19 juin 2024

On peut lire l’article ici.

Avec la saison des déménagements, de nombreuses personnes vont en profiter pour remiser leurs biens dans des mini-entrepôts. C’est parfois risqué.

Nombre de déménageurs conserveront vos biens quelques jours ou quelques semaines dans leur propre entrepôt, le temps que votre nouveau logement se libère. D’autres consommateurs vont manquer d’espace et feront appel à un mini-entrepôt commercial ou au garage du beau-frère pour remiser une partie de leurs biens.

Que se passe-t-il s’ils sont volés, endommagés ou détruits à cause d’un sinistre?

Ça dépend du contexte. Si c’est l’entrepôt de votre déménageur et que c’est une entreprise sérieuse, il dispose d’une couverture d’assurance adéquate, donc pourra remplacer vos biens en conséquence.

Par contre, en cas d’entreposage à long terme, chez votre beau-frère ou dans un mini-entrepôt, vos biens sont couverts par votre assurance habitation (et non celle de votre beau-frère). Mais il y a des limitations.

Assurance

Normalement, la couverture de ces biens est limitée à 10% du montant d’assurance, mais de 2500$ à 5000$, indique le Bureau d’assurance du Canada (BAC).

Par exemple, si vos biens ont une valeur de 60 000$, la couverture sera de 5000$ (et non 10%, soit 6000$). Si cette valeur est de 40 000$, le montant de la couverture sera de 4000$. Si c’est 20 000$, la couverture sera de 2500$ (et non 1000$, soit 10%).

Si vous croyez que la valeur de vos biens excède cette limite, parlez-en avec votre assureur ou votre courtier.

Signalons que vos biens sont couverts pour les mêmes risques que ceux prévus dans le contrat d’assurance. Par contre, pour le vol, il y a une limite de 30 jours à partir du moment où ils ont été entreposés. Certains assureurs acceptent les prolongations.

D’autre part, plusieurs assureurs imposent des limites de remboursement sur certains biens (vélos, électronique, informatique, bijoux, œuvres d’art, etc.), qui s’applique s’ils sont entreposés. Le site InfoAssurances affiche une liste.

En terminant, un conseil: profitez-en pour vous débarrasser de vos possessions inutiles sur Marketplace, Kijiji ou par une vente-débarras. Pour ma part, j’applique le principe suivant: si ça n’a pas servi depuis 1 an, ça débarrasse.

C’est un bon moyen de payer votre déménagement… qui coûtera moins cher, car il sera moins onéreux.

CONSEILS

• Dès qu’on a une date de déménagement et une nouvelle adresse, on contacte son assureur habitation et automobile.

• Faites un inventaire de vos biens. Le BAC offre un formulaire gratuit.

• L’Office de la protection du consommateur (OPC) suggère fortement de signer un contrat avec une firme de déménagement, où figurera le nom de l’assureur et le numéro de police. Pour savoir si cette entreprise a eu des mises en demeure ou des poursuites, vous pouvez utiliser l’outil «Se renseigner sur un commerçant», sur le site web de l’OPC: opc.gouv.qc.ca.

• Avisez le déménageur du nombre de pièces, s’il y a des escaliers ou un ascenseur (au départ ou à l’arrivée), des meubles fragiles, pesants ou onéreux. Magasinez 2 ou 3 déménageurs et demandez des soumissions écrites.

16 recommended
163 views
bookmark icon