Avertissez votre assureur si vous rénovez

22


Publié sur le site web du Journal de Montréal, 22 mai 2024

On peut lire l’article ici.

Reconstruire votre propriété pourrait coûter moins cher et votre prime pourrait baisser

Il m’est arrivé quelque chose d’inusité récemment. Après avoir rénové ma maison, ma prime d’assurance a… baissé.

On a fait plusieurs améliorations et, surtout, enlevé une des deux salles de bains. Au bout du fil, l’assureur nous a confirmé qu’il a diminué notre prime de quelques centaines de dollars!

Pourquoi? Parce qu’en cas de sinistre majeur, ça va lui coûter moins cher pour reconstruire. L’assureur nous a même confirmé que plusieurs travaux se traduisent souvent par des économies pour ses clients.

Baisse parfois substantielle

Ainsi, les primes peuvent baisser au remplacement d’un chauffe-eau, à l’installation d’un système d’alarme relié à une centrale ou de caméras de surveillance. Les économies peuvent être substantielles si vous refaites le toit, remplacez le panneau ou le système électrique, les fenêtres, changez le type de chauffage, rénovez la plomberie ou ajoutez un clapet anti-refoulement.

Vous diminuez ainsi le risque de dégât d’eau, d’incendie ou de vol.

Évidemment, si vous ajoutez un appartement, un étage, une aile, un garage, un spa, une terrasse ou aménagez le sous-sol et que vous y installez un cinéma maison, attendez-vous à une augmentation du coût d’assurance.

Même chose pour un condo: votre assurance coûtera plus cher avec de nouveaux planchers en bois exotiques, le remplacement de la robinetterie ou des armoires avec des produits haut de gamme.

En cas de sinistre

Que vous vous attendiez à une hausse ou à une baisse, il vaut mieux informer votre assureur de la nature des travaux. S’il survient un sinistre, il pourrait décider de vous rembourser partiellement en se fiant à la valeur de la propriété avant les travaux (celle inscrite à votre contrat).

Sachez que l’évaluation municipale de la propriété n’a aucun impact dans le calcul du coût de reconstruction effectué par l’assureur. Ce dernier tient plutôt compte de l’année de construction, des rénovations majeures et des dimensions de la bâtisse, ainsi que des coûts de main-d’œuvre et des matériaux, et l’inflation.

Si c’est vous qui rénovez, avertissez quand même votre assureur avant de commencer. Il vous imposera peut-être une augmentation, qui varie généralement entre 30% et 50% de votre contrat, pour la durée des travaux et si vous habitez les lieux ou non.

S’il survient un sinistre causé par le chantier (feu, dégât d’eau, vol, vandalisme), vous serez couvert, même si c’est vous qui avez causé le dommage!

Conseils

• Si vous faites vous-même vos rénos, informez-vous si votre assurance responsabilité couvre les blessures de vos proches ou de vos ouvriers. Si vous engagez un entrepreneur, son assurance responsabilité devrait suffire (elle doit être inscrite à son contrat avec vous).

• Si vous installez une piscine, un spa ou un foyer sans avertir l’assureur, celui-ci peut refuser de vous indemniser en cas de sinistre.

• Vous achetez un condo? Informez-vous sur la valeur et les finis originaux de l’unité (au moment de la construction de l’immeuble), même si elle a été rénovée par le précédent propriétaire. Sinon, l’assureur pourrait ne couvrir que les dégâts à la valeur originale. Le syndicat de copropriété doit normalement fournir ces informations.

 

22 recommended
179 views
bookmark icon