Ne vous faites pas prendre au piège des périodes d’essai des abonnements des services en ligne

11


Publié sur le site web du Journal de Montréal, 7 mai 2024

On peut lire l’article ici.

Les offres promotionnelles des services en ligne payés par abonnement

Les gens se font systématiquement piéger par les offres promotionnelles des services en ligne payés par abonnement. C’est une véritable plaie.

Un bon moyen pour les Netflix, Amazon et autres Apple de ce monde de nous accrocher à leurs services, c’est d’offrir un abonnement gratuit ou réduit pendant une période limitée. Le problème, c’est qu’on oublie souvent de l’annuler juste avant de payer le plein prix.

Ainsi, un sondage récent publié par Hardbacon démontre que trois consommateurs sur quatre au pays (73%) se sont abonnés grâce à une promotion ou un essai gratuit et ont oublié de se désabonner! Pire: 66% paient pour un service dont ils ont oublié l’abonnement!

Autre donnée troublante issue de ce sondage: 55% des consommateurs retardent la résiliation d’un abonnement parce qu’ils considèrent que la procédure est trop complexe.

Bref, les gens paient pour rien. Certains se disent que ce n’est pas grave, car ce sont de petits montants et qu’ils ont peu d’abonnements. Erreur: les consommateurs sont abonnés à huit de ces services en moyenne, mais ne s’en souviennent que de quatre.

Combien coûtent, par exemple, vos abonnements mensuels à Amazon Prime (base), Netflix (premium), Disney+, Spotify, Crave, AppleTV+, Google One, Nintendo Switch Online? La jolie somme de 108,93$ par mois, soit 1307,16$ par année!

Piégés

Au Québec, la Loi sur la protection du consommateur (LPC) est mal foutue, car elle n’oblige nullement les commerçants qui proposent des services en ligne de vous aviser que la période de gratuité ou de tarif réduit se termine bientôt.

Le consommateur est encore plus désavantagé depuis qu’un jugement de la Cour supérieure remontant à 2019, concernant un recours collectif contre plusieurs de ces services (l’affaire Benabu), a précisé que si vous avez consenti à la période d’essai, le commerçant n’a pas à vous avertir de sa fin prochaine!

Certains commerçants vous envoient quand même un avertissement, mais ce message aboutit souvent dans vos courriels indésirables (spam). Conséquemment, des consommateurs mettent un rappel à leur agenda. D’autres essaient de se désabonner sans succès, tellement c’est compliqué.

Combien de gens oublient leur abonnement parce qu’ils ne vérifient pas leur état mensuel de compte de banque ou de carte de crédit (surtout depuis qu’on ne les reçoit plus par la poste)? Signalons que 47% des abonnés paient par carte de crédit, certaines offrant des programmes de récompense spécifiques.

Enfin, dès que vous acceptez une offre promotionnelle d’abonnement, si c’est possible, programmez immédiatement la date du désabonnement dans votre téléphone. Chez Apple, allez dans Réglages puis sous votre nom, puis Abonnements. Dans Android, allez dans Paramètres, puis Google, Paiements et abonnements, Gérer les achats, les abonnements ou les réservations.

CONSEILS

  • Utilisez une carte prépayée pour acquitter votre abonnement, pour éviter de vous endetter inutilement.
  • Si vous ne pouvez vous désabonner, changez de carte de crédit! Mais vous devez contacter votre émetteur (Visa ou Mastercard) pour vous soustraire au service d’actualisation (qui avertit le commerçant d’un changement de carte sans que vous le sachiez!).
  • Indiquez une alerte annuelle à votre agenda pour réviser vos besoins en matière de services en ligne, par exemple, aux Fêtes.
11 recommended
179 views
bookmark icon