Plus avantageux d’acheter ou de louer son logement?

26


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 22 novembre 2023

On peut lire l’article ici.

Si on veut devenir propriétaire, on doit vérifier notre capacité à payer tous les différents coûts

Comment déterminer s’il est avantageux de louer ou d’acheter son logement d’un point de vue budgétaire?

Le marché immobilier dépend avant tout de la géographie. Plus la localisation est avantageuse selon divers facteurs, plus la valeur de l’immeuble est élevée.

«Si on veut devenir propriétaire, on doit avant tout vérifier si on en a la capacité budgétaire, affirme Johanne Leblanc, conseillère budgétaire chez Option Consommateurs. Est-ce qu’on a épargné la mise de fonds initiale (entre 5% et 20%)? A-t-on l’intention d’utiliser certains programmes comme le RAP ou CELIAPP? Est-on déterminé à faire certains sacrifices et à limiter son train de vie?»

Surtout, il faut être à son affaire.

Cela, ça signifie qu’un futur propriétaire s’assure que son budget permettra de couvrir toutes les obligations liées à sa propriété: paiement hypothécaire, taxes foncières, entretien (environ 2% de la valeur de la maison), constitution d’un fonds pour les réparations urgentes, et autres dépenses (assurance, électricité, chauffage, etc.).

«Si vous vous privez de vivre ou de manger parce que vous avez acheté une propriété, ça ne marche pas», ajoute Mme Leblanc.

Faire ses calculs

Des calculateurs en ligne vous permettent de comparer la location et l’achat d’une propriété. J’en retiens deux:

• Autorité des marchés financiers (AMF)

• Banque Nationale

Ces outils tiennent compte de différents facteurs:

• type de propriété (maison, condominium);

• coûts d’entretien;

• valeur à l’achat;

• mise de fonds initiale;

• coût mensuel du loyer (incluant le chauffage, l’électricité, l’assurance);

• augmentation annuelle du loyer.

Celui de l’AMF inclut un calcul additionnel fort révélateur: le taux de rendement sur vos placements, net d’impôt, si vous épargnez la différence entre un loyer et une hypothèque.

Ces calculateurs ne sont pas infaillibles: chacun a sa propre réalité financière, ses rêves ou ses valeurs personnelles. Mais ils sont imbattables pour donner l’heure juste d’un point de vue budgétaire. Surtout que dans certains cas, la différence entre assumer les frais d’une maison et un loyer est si mince qu’il est avantageux d’être propriétaire.

Si l’angle de la qualité de vie pèse lourd dans votre volonté de devenir propriétaire, sachez qu’en moyenne, au Canada, selon une étude de la SCHL, un propriétaire doit travailler 240 heures par mois pour respecter la proportion de 30% de son revenu brut (comparé à 113 heures pour un locataire). Ces 240 heures représentent 30 journées de 8 heures au salaire horaire moyen de 23,69$, pour une maison d’environ 300 000$.

Un détail: comme on ne compte que 21 journées de travail dans un mois, il faut donc avoir soit un salaire supérieur, soit être deux, soit consacrer bien plus de 30% de son revenu à sa propriété (ce qui est risqué).

CONSEILS

• Prenez rendez-vous avec un conseiller budgétaire de l’ACEF de votre région ou de votre quartier (consommateur.qc.ca/associ.htm). Le service est gratuit et des milliers de Québécois ont ainsi pu déterminer avec exactitude leur marge de manœuvre de futur propriétaire.

• Adoptez dès maintenant l’application budgetenligne.net, qui facilitera grandement votre vie (aussi Apple et Android).

• À l’achat d’une maison, plusieurs frais sous-estimés représentent généralement entre 2% et 5% de la valeur de la propriété.

26 recommended
318 views
bookmark icon