Cartes de crédit: le paiement minimum va passer à 4%, qu’est-ce que ça veut dire?

25


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 21 juillet 2023

On peut lire l’article ici.

Le 1er août, le paiement minimum de votre carte de crédit passera à 4%. Qu’est-ce que ça signifie pour vos finances personnelles?

• À lire aussi: Solde de votre carte de crédit: le paiement minimum augmentera dès le 1er août

Actuellement, ce paiement est de 3,5%. Il y a quelques décennies, il s’élevait à environ 5% pour la plupart des cartes de crédit. Puis, il a progressivement baissé jusqu’aux alentours de 2%.

Devant le surendettement des consommateurs, le gouvernement du Québec a adopté une loi, en 2017, qui rehausse progressivement le paiement minimum d’un demi-point de pourcentage par année jusqu’à 5%, dans deux ans.

Signalons que le paiement minimum de toutes les nouvelles cartes émises par les institutions financières est déjà fixé à 5%.

Qu’est-ce que ce minimum de 4% signifie pour vous? Si vous avez un solde de 1000$ et vous vous contentez de faire le paiement minimum, cela représente 40$ par mois. À 3,5%, c’est 35$. Des pinottes?

Plus que le minimum

En fait, si vous vous contentez de ne payer que le minimum dû, vous vous exposez à de gros problèmes.

Par exemple, si vous devez 1000$ et que le taux d’intérêt de votre carte de crédit est de 19,9%, vous paierez zéro dollar d’intérêt si vous acquittez le solde au complet avant la date d’échéance. L’émetteur de la carte vous aura donc prêté gratuitement 1000$ pendant environ 21 jours. Bravo!

Mais si vous vous contentez de n’acquitter chaque mois que le paiement minimum de 4%, il vous faudra 7 ans et 8 mois pour ramener votre solde à zéro et vous aurez payé des frais d’intérêt de 606,72$.

Pour un solde de 5000$ pour lequel vous ne faites que le paiement minimum mensuel de 4%, ça va vous prendre 13 ans et 3 mois pour tout rembourser. Vos frais de crédit s’élèveront à 3439,30$.

Pour un solde de 200$, il vous faudra 2 ans et 1 mois pour le ramener à zéro et vous aurez payé 44,92$ d’intérêt.

Concrètement, les cartes de crédit prêtent à des taux insensés qui varient de 19,9% à 22,99% pour la plupart. Je me demande pourquoi le gouvernement fédéral tolère de tels taux…

En juin, le ratio d’endettement des ménages canadiens s’établissait à 184,5%. Autrement dit, pour chaque dollar gagné, les ménages avaient une dette moyenne de 1,85$ (dettes de consommation et hypothécaires incluses).

Le tiers des Canadiens vivrait d’une paie à l’autre, selon l’Institut du mieux-être financier. En 2022, 11% des salariés dépensaient plus que leur salaire net, selon une enquête de l’Institut national de la paie.

CONSEILS

  • Se contenter de payer le minimum sur ses cartes de crédit affecte négativement votre cote de crédit.
  • Si vous avez de la difficulté à acquitter votre solde au complet à la fin du mois, optez pour une carte à taux réduit, remisez-la au fond d’un tiroir et négociez un prêt personnel, ou utilisez votre marge de crédit pour en effacer le solde. Vous économiserez une fortune en intérêts.
  • Un bon moyen de s’en sortir est de solliciter l’aide gratuite des conseillers budgétaires de l’ACEF de votre région, en visitant le portail toutbiencalcule.ca.
  • À savoir: pour toutes les avances d’argent effectuées avec une carte de crédit, l’intérêt s’applique à la date du retrait.
  • Si vous ne payez pas le solde de votre carte de crédit au complet, l’intérêt s’applique à tous vos achats, pas seulement sur le montant qu’il reste à payer. Par exemple, votre état de compte de janvier indique un solde de 2000$, mais vous ne payez que 1000$. L’intérêt court sur 2000$ d’achats, soit 18,33$ si le solde a été payé au bout de 30 jours (taux de la carte: 22% / 365 jours = intérêts quotidiens de 0,06111% X 30 jours). Votre solde de février sera donc de 1018,33$. Si vous ne payez que 500$, votre état de compte de mars affichera un solde 527,82$, soit 518,33$ + 9,49$ d’intérêts. Vous payez donc des intérêts sur des intérêts, d’où l’importance de ramener votre solde à zéro avant l’échéance indiquée au relevé.
25 recommended
291 views
bookmark icon