Le District Central déploie son plan d’intervention Signature

30


Publié sur le site web du Journal des Voisins, 19 juillet 2023

On peut lire l’article ici.

La SDC District Central s’est donné de trois à cinq ans pour déployer une signature visuelle qui va améliorer l’environnement post-industriel d’un quartier qui en a bien besoin.

Le District Central, un territoire de 3 km carrés qui s’étend de l’autoroute 15 à la rue Berri, et de l’autoroute Métropolitaine à la voie du chemin de fer du Canadien Pacifique, est reconnu pour son urbanisme marqué par d’immenses bâtiments industriels, de quelques friches et de plusieurs voies de circulation dépourvues de végétation. D’un point de vue urbanistique, le quartier a besoin d’amour.

La SDC a donc récemment adopté son Plan d’intervention pour la signature territoriale 2023-2028, après avoir consulté ses membres, soient les 1900 entreprises installées sur son territoire.

«Le but est de créer de nouveaux mobiliers urbains qui deviendront la signature du quartier, explique Hélène Veilleur, directrice générale du District Central. On veut créer une signalisation harmonisée, pour que les gens sachent qu’ils sont dans le District Central.»

Plusieurs organismes, entreprises et élu.e.s étaient présents au 50-150 Louvain Ouest lors du dévoilement de la programmation estivale du District Central, le 17 mai 2023. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

La première manifestation de ce plan est le fameux champ, rue Louvain, qui sera bientôt couvert de 10 000 tournesols, qui doivent éclore à la fin de l’été. La Prairie Louvain, qui fait 1 625 mètres carrés (ou 17 498 pieds carrés), est le fruit de cinq années de planification de la part de la SDC.

Rappelons que ce terrain fait l’objet d’un changement de zonage, pour permettre son redéveloppement.

Bâtiments monumentaux

«On voulait que les gens s’approprient ce plan, en instaurant une mesure qui part du cœur du quartier. Nos bâtiments sont monumentaux et le tournesol est une plante qu’on pourrait aussi qualifier de monumentale. Elle pousse dans des conditions difficiles», poursuit Mme Veilleux.

Cette dernière explique que la SDC va s’associer à diverses parties prenantes (entreprises, arrondissement, organismes divers) pour installer des bancs publics, des placottoirs, de l’éclairage, ainsi que planter de la végétation.

 

Murale illuminée bleue proposée dans le Plan d’interventions Signature du District Central (Photo : Courtoisie SDC District Central)

Plus vert

On misera aussi sur la biodiversité, avec l’introduction de plusieurs types de plantes et d’arbres. «Il est clair que le quartier a besoin de verdissement. On aimerait se transformer d’un des lieux les moins végétalisés à un des quartiers les plus verts de la métropole, autour de 2040», ajoute-t-elle.

Mme Veilleux mentionne que le District Central a tout de même accueilli la première serre industrielle mondiale sur un toit d’usine, celle de Lufa. Et qu’on y trouve la Centrale agricole.

Installations du Laboratoire sur l’agriculture urbaine. (Photo: page Facebook du Laboratoire sur l’agriculture urbaine)

Le design du mobilier urbain fera appel à des formes arrondies et des couleurs, le bleu, le vert et le jaune, qui évoquera les origines industrielles du quartier, soit l’industrie textile. 

«Aujourd’hui, le territoire est assez gris, commente Hélène Veilleux. On veut lui ajouter de la couleur, pour refléter le dynamisme des industries et des commerces qui y fleurissent. Car beaucoup connaissent un immense succès et une croissance effrénée.»

Bref, la SDC espère que son plan servira de levier à une requalification urbaine qui ne passera pas inaperçue. Et qui fera passer le District Central d’un secteur industriel à un véritable quartier d’affaires, où il fera bon circuler et travailler.

30 recommended
304 views
bookmark icon