On ne peut pas se passer de la bonne compagnie des collègues

26


Publié dans E-Première, 16 mai 2023

On peut lire l’article ici.

Créer des liens avec son entourage au travail rend plus intelligent, plus heureux et plus efficace. C’est ce que défend le SMQ, qui vient de lancer une campagne de promotion en ce sens pour favoriser la santé mentale et le bien-être au travail. L’organisme propose aux employeurs d’instaurer des stratégies pour favoriser les liens bienveillants entre collègues de travail, pour se préserver une bonne santé mentale. Le SMQ s’inspire notamment des travaux du neuroscientifique Matthew Lieberman, qui ont démontré que les liens sociaux auraient des « superpouvoirs » qui rendent les personnes plus intelligentes, heureuses et efficaces.

« En 2015, nous avons effectué une revue de la documentation scientifique et fait ressortir les sept plus importants facteurs qui protègent la santé mentale au travail. Nous en avons tiré un outil, Sept astuces pour être bien dans sa tête, qui correspondent à sept facteurs de protection : chaque année, jusqu’en 2026, nous mettons l’accent sur l’un d’entre eux. En 2023, nous insistons sur l’importance des liens sociaux comme moyen de préserver sa santé mentale », explique Renée Ouimet, directrice du MSQ. Pour elle, il ne fait aucun doute que de disposer d’un bon réseau social donne plus de sens au travail et nous rend plus heureux et motivés au boulot. Un tel réseau joue le rôle d’un filet de sécurité dans un contexte de crise de la main-d’œuvre et de réorganisation postpandémique du travail, où le télétravail occupe beaucoup de place. « Il y a actuellement beaucoup de défis de changement dans le milieu du travail, relève-t-elle. Ça ajoute une pression sur les effectifs. »

Les liens sociaux aident les travailleurs, mais aussi les entreprises, parce qu’un personnel plus heureux est plus productif.

Renée Ouimet révèle qu’en santé mentale, il existe trois besoins de base : l’autonomie, les compétences et le besoin d’affiliation. Ce dernier thème est au centre de la campagne actuelle. « Les liens sociaux aident les travailleurs, mais aussi les entreprises, parce qu’un personnel plus heureux est plus productif », souligne-t-elle.

Mais comment soutenir ces liens ? Par divers moyens, notamment instrumentaux : les gestionnaires et les collègues doivent disposer des bonnes ressources et du temps pour entretenir les réseaux ; ils doivent également détenir toute l’information pour établir certains objectifs et les atteindre – par exemple, bien connaître le rôle et les responsabilités de chacun, communiquer adéquatement les changements et apporter tout le soutien émotionnel requis de la part des gestionnaires.

« S’entraider, être apprécié, écouté, avoir du plaisir, se sentir en confiance, en sécurité prend plus d’importance que jamais, reprend-elle. Les recherches indiquent que le fait d’avoir des liens sociaux au travail réduit les risques d’anxiété et de dépression, tout en brisant l’isolement. » Qu’on se le dise, travailler ensemble, ça compte.

26 recommended
297 views
bookmark icon