Au cœur de notre industrie maritime: ça va bien sur le fleuve

29


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 13 mai 2023

On peut lire l’article ici.

L’industrie maritime québécoise se porte très bien merci, malgré les soubresauts actuels de l’économie.

• À lire aussi: Au cœur de notre industrie maritime: l’avenir du conteneur passe par Contrecœur

• À lire aussi: Au cœur de notre industrie maritime: elle mène les navires à bon port

• À lire aussi: Au cœur de notre industrie maritime: le Port de Québec en mission verte

« L’industrie maritime dépend beaucoup de l’état de l’économie en général. Lorsque la consommation diminue, l’impact est décalé sur nos activités, car les contrats sont octroyés à l’avance. Mais même si les inventaires diminuent, le mouvement des marchandises est assuré », commente Mathieu St-Pierre, président-directeur général de la Société de développement économique du Saint-Laurent.

Ce dernier constate que dans certains secteurs de l’économie, le ralentissement anticipé ne semble pas arriver. Pour le vrac liquide (surtout des produits d’hydrocarbures), il révèle une hausse de 5,4 % des mouvements de navires en 2022, comparé à 2021. Et ça ne semble pas ralentir cette année.

« Pour le vrac solide, nous sommes passés de 70 millions de tonnes de minerais en 2021 à 80 millions de tonnes cette année, dit-il. Le grain est en hausse : on remarque l’effet de la guerre en Ukraine, ce pays étant un exportateur majeur de céréales dans le monde. Dans ces circonstances, le grain canadien a une valeur intéressante à l’international. »

Le transport de minerai de fer est en hausse depuis la pandémie, tout comme des marchandises comme le grain, le sucre, le cacao…

Le transport par conteneur est également très dynamique. Il représente 10 % du tonnage de marchandises manutentionnées sur le Saint-Laurent, avec 15 des 150 millions de tonnes totales annuellement ; 40 % des conteneurs transitent par le port de Montréal.

PRINCIPAUX PORTS DU SAINT-LAURENT
(millions de tonnes manutentionnées en 2022)

Port Millions tonnes 2022 Variation 2021-2022 Variation 2010-2022
Montréal 36,0 5,9 % 39,0 %
Sept-Îles 33,3 3,7 % 32,7 %
Québec 27,6 -3,2 % 12,7 %
Port-Cartier 26,7 6,8 % 48,3 %
Trois-Rivières 4,3 10,3 % 53,6 %

 

Proportion de navires sur le fleuve

Pavillon canadien 34,1 %

Pavillon étranger 65,9 %

Mouvement des navires marchands

2021 à 2022 +5,7 %

QUELQUES MARCHANDISES CLÉS TRANSITANT SUR LE SAINT-LAURENT

  • Grains (blé, maïs, soja)
  • Minerai de fer
  • Sel
  • Conteneurs
  • Machinerie et équipement
  • Produits pétroliers
  • Sucre et cacao
  • Produits chimiques
29 recommended
351 views
bookmark icon