Pédaler de Montréal à New York

74


Publié dans le magazine Virage, de la FADOQ, 23 février 2023

On peut lire l’article ici.

L’été dernier, j’ai réalisé un rêve d’ado : pédaler de Montréal à New York. Avec ma blonde, j’ai fait du vélo jusqu’à Times Square sur l’Empire State Trail.

L’État de New York a sa Route verte depuis 2017. L’un des deux axes s’étend de Rouses Point, à la frontière du Québec, jusqu’à la Grosse Pomme, et l’autre relie Buffalo à Albany.

800 km en 10 jours
Nous avons parcouru environ 800 km en 10 jours avec des vélos électriques québécois Vélec, en n’utilisant l’assistance que dans les côtes ou pour les derniers km d’une longue étape.

Le voyage a été planifié en établissant les endroits où nous allions dormir, à partir des cartes en ligne de la Route verte et de l’Empire State Trail. Nous avons logé dans des auberges de campagne, des motels et des hôtels de différentes classes. Certains étaient de véritables splendeurs patrimoniales; d’autres de style soviétique ou hitchcockien.

Les étapes étaient forcément inégales : entre 56 km et 110 km par jour. Nous avons admiré une très grande diversité de paysages et d’écosystèmes campagnards, urbains, industriels, villageois. Le trajet traverse montagnes, champs de culture, vergers, forêts, parcs, sites historiques, villes et bourgades typiques de la Nouvelle-Angleterre. Il longe lacs, marais, canaux et rivières. C’est une expérience hors du commun.

De Montréal à Essex
Le voyage commence sur les tronçons 1 et 2 de la Route verte, du pont Samuel-de-Champlain à la frontière. Au programme : forêts, canal de Chambly et champs de maïs infinis par l’axe cyclable de la Vallée-des-Forts.

À Rouses Point, le douanier américain est renversé de découvrir que nous pédalons vers New York. Il multiplie les questions sur nos vélos et notre itinéraire, oubliant presque l’interrogatoire habituel. Deux km plus loin, au B&B Au Bord du Lac, c’est le repos bien mérité, installés dans une maison victorienne donnant sur le lac Champlain. Déjà 100 km au compteur.

Le lendemain, nouvelle étape de 100 km sur l’Empire State Trail, qui est en fait l’accotement de la route 9. Prenez plutôt la Lake Shore Road à partir de Coopersville. La traversée de Plattsburgh, sur une belle piste cyclable, surprend agréablement. Puis, ça devient costaud à partir de la célèbre et spectaculaire gorge Ausable Chasm.

Plus de 50 km dans les Adirondacks : on chantait dans les côtes grâce à l’assistance de nos vélos ! Souper à la terrasse du Lynn & Rays d’Essex, un des plus beaux villages du lac Champlain.

D’Essex à Glens Falls
La prochaine étape (67 km), un splendide parcours montagneux, se passe encore en bordure de route jusqu’à Ticonderoga, avec un arrêt au sympathique Red Brick Cafe de Port Henry. À noter, quelques courts tronçons de route très achalandés en rebuteront plusieurs.

C’est à partir de notre plus longue étape (117 km vers Glens Falls) que l’Empire State Trail se compose essentiellement d’anciennes voies ferrées asphaltées fendant une végétation luxuriante, à partir du hameau de Comstock, au nord de Fort Ann. La piste longe plus ou moins le fleuve Hudson. On vit au rythme des vallons et des rencontres avec chevreuils, lièvres, grenouilles, tortues, hérissons, chiens, chats… Arrêt suggéré : l’Historic Grounds Cafe de Whitehall, où les premiers bateaux de la marine américaine furent construits.

De Glens Falls à Times Square
Puis, on se dirige vers Albany (81 km), capitale de l’État de New York, par la Riverfront Preserve, un parc urbain sur le Hudson où pullulent les chevreuils. Repos dans une maison victorienne convertie en auberge, devant le Washington Park, dessiné en 1870 par Frederick Law Olmsted (qui a conçu le parc du Mont-Royal).

L’étape suivante (83 km) nous amène au Central House Hôtel (Germantown), une charmante auberge construite par la famille Rockfeller. Le lendemain, au sud de Tivoli, la piste traverse le Bard College et son amphithéâtre signé Frank Gehry, qui rappelle le Guggenheim de Bilbao. Avant d’arriver à destination (45 km) à la très ordinaire Poughkeepsie, on traverse Kingston (sympa, mais pentu), puis on enfile deux ponts cyclables ahurissants : l’Electric Bikeway Trestle à Rosendale et le Walkway Over Hudson, qui donnent littéralement le vertige.

Arriver à Manhattan prendra deux jours et 167 km sur des pistes cyclables pavées, en pleine forêt jusqu’à Yonkers, aux portes de la mégapole. Dès Washington Heights, on pédale sur l’extraordinaire Hudson River Greenway (qui finit à la pointe sud de Manhattan).
On arrive donc à Times Square, heureux, fébriles, fiers d’avoir pédalé environ 800 km. On apprécie l’animation, les gratte-ciel et les néons, qui contrastent fortement avec les sons et sensations de dix jours passés dans un arrière-pays paisible et hors du temps.
Notre retour s’est fait à bord du train Vermonter, entre Penn Station et St.Albans, Vermont, à 40 km de Rouses Point.

Observations

  • L’Empire State Trail est bien balisée par des affiches.
  • Si vous préférez les pistes cyclables, laissez votre voiture à Comstock ou Glens Falls (environ 380 km de Manhattan) et revenez à vélo.
  • À Manhattan, la plupart des grands hôtels et des garages refusent les vélos : à vérifier avant de réserver.
  • Réservez votre espace vélo auprès d’Amtrak longtemps d’avance. À bord, il faut enlever sa roue avant. Vous pouvez descendre à Burlington et atteindre Rouses Point par la spectaculaire Island Line Rail Trail et North Hero (74 km). À retenir : le train d’Amtrak vers Montréal refuse les vélos.
  • CAA Québec offre un service de dépannage vélo à ses membres (valide aussi aux États-Unis avec la AAA). En cas de crevaison ou de problème mécanique, on vous transporte jusqu’au vélociste le plus près !
74 recommended
872 views
bookmark icon