Dépêchez-vous de dépenser tous vos points Air Miles

22


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 14 mars 2023

On peut lire l’article ici.

Le 10 mars, BMO annonçait le rachat d’Air Miles au Canada. Qu’est-ce que ça signifie pour les consommateurs?

• À lire aussi: Bientôt la faillite pour Air Miles

• À lire aussi: Vos points Air Miles sont peut-être sauvés: la banque BMO achète le programme de fidélité

BMO a payé 160 millions de dollars américains pour acquérir les activités canadiennes d’Air Miles, de la maison-mère américaine en faillite Loyalty One. Les menaces de faillite qui pesaient sur le programme sont écartées pour les consommateurs canadiens : ils peuvent accumuler et échanger leurs Miles comme si de rien n’était.

Il y a quelques années, Air Miles créait deux catégories de points : Rêve et Argent. Actuellement, le taux d’échange est de 95 Air Miles Argent pour 10 $ à la caisse. Pour les Miles Rêve, leur valeur est, en quelque sorte, fixée par celle des billets d’avion, de la location de voiture et de la marchandise qu’on peut acheter dans la boutique en ligne d’Air Miles.

«Le meilleur moyen de liquider ses Air Miles Rêve, c’est de s’acheter un voyage ou des chèques cadeaux chez les marchands participants», soutient Jean-Maximilien Voisine, président fondateur de Milesopedia.

Rappelons que les programmes de fidélité ne sont pas des REER : il est préférable de ne pas les accumuler sur une très longue période. Avec l’incertitude qui entoure l’avenir du programme Air Miles au Canada (car BMO n’a pas signalé ses intentions), il est judicieux de dépenser ses Miles au plus vite !

De moins en moins avantageux

D’autant plus que le programme est de moins en moins avantageux. Ainsi, Empire (la maison-mère d’IGA) a opté pour son propre programme, Scène+, qu’elle possède avec Banque Scotia et Cineplex. Vous avez donc jusqu’au 23 mars pour accumuler ou échanger vos points Air Miles au IGA, Tradition et Rachelle Béry.

Après, vous ne pourrez même pas transférer vos Miles chez Scène+.

Chez Jean Coutu, qui est une filiale de Metro depuis 2017, on implantera en mai prochain le programme MOI (l’ancien programme metro&moi), de Metro, qui y remplacera Air Miles. À partir de mai, vous ne pourrez pas non plus échanger vos Miles contre des points MOI chez Jean Coutu. Ce programme sera aussi offert chez Brunet, au Super C et à Première Moisson.

Même si les programmes de fidélité ne s’appliquent pas aux médicaments d’ordonnance, on peut aisément dépenser ses Air Miles accumulés en papier de toilette, maquillage, produits d’hygiène et autres produits de consommation courante chez Jean Coutu, d’ici mai.

«Air Miles a quand même 10 millions d’adhérents, et c’est un des plus vieux programmes du genre, reprend M. Voisine. Il a encore de la valeur, surtout depuis le rachat de BMO.»

CONSEILS

Même après la fin d’Air Miles au IGA et chez Jean Coutu, vous pourrez dépenser vos Miles ailleurs (Sephora, Best Buy et Shell, notamment).

Si vous pouvez acheter de la nourriture chez IGA avec vos Air Miles accumulés, échangez-les le plus possible avant le 23 mars. Se nourrir coûte cher et passe avant les voyages. Vous bénéficiez de l’échange immédiatement, au lieu d’un éventuel périple planifié dans plusieurs mois ou années, dont le prix va augmenter (mais pas la valeur de vos Miles).

Inexorablement, la valeur des points de tout programme de fidélité diminue dans le temps à cause de l’inflation.

22 recommended
569 views
bookmark icon