Joyeuses Fêtes!

27


Publié sur le site web du Journal des Voisins, 23 décembre 2022

On peut lire l’article ici.

Au nom de toute l’équipe du Journaldesvoisins.com (JDV), nous vous souhaitons de passer de joyeuses Fêtes de fin d’année.

Du 23 décembre au soir au 8 janvier, l’équipe du Journaldesvoisins.com sera en congé, sauf urgence. Toute l’équipe? Non! Comme l’irréductible village d’Astérix et Obélix, quelques Gaulois seront occupés à alimenter nos réseaux sociaux, tandis que les infolettres des samedis 24 décembre et 31 décembre seront publiées.

Nous vous avons concocté un menu d’articles programmés d’avance, histoire de vous alimenter d’actualités de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville entre vos repas – sans doute copieux! – du temps des Fêtes! Nous serons de retour le 9 janvier 2023.

Si par nostalgie vous voulez (re)lire le conte de Noël publié par l’auteur Nicolas Bourdon l’an passé et le conte Sauvons la Bergerie écrit à plusieurs mains par l’équipe du JDV, rendez-vous ici, en commençant par le chapitre 1.

Éditorial de Stéphane Desjardins, rédacteur en chef du JDV

Noël est une fête de la lumière, un véritable festival de couleurs, un moment de réjouissances, de célébrations en famille ou entre amis et de générosité envers les autres, particulièrement les personnes démunies ou seules. C’est une occasion de prendre congé, d’aller jouer dehors et, pour plusieurs, de faire le point sur leur cheminement personnel ou de redonner à des personnes dans le besoin.

Dans ce contexte, nous espérons que vous continuerez à nous lire, car rien ne nous fait plus plaisir que d’enrichir votre vie et votre culture par le fruit de notre travail.

Nous sommes heureux de faire partie de votre quotidien, parce qu’un journal local, on l’a souvent dit, améliore la qualité de vie citoyenne, surtout à une époque de fake news, de cynisme et de doutes exacerbés. Notre travail est de montrer les faits, la vérité, les problèmes, mais aussi les accomplissements et les actions positives des habitants d’Ahuntsic-Cartierville.

D’abord une fête païenne

Les origines des fêtes de fin d’année remontent aux fêtes païennes du solstice d’hiver qui datent de la nuit des temps et qui font partie intégrante des mythologies autochtones d’ici.

Jour férié issu de la tradition chrétienne, Noël est un moment fort des religions catholique et protestante, qui dominaient le quotidien de la population québécoise jusqu’à la fin des années 1960. Or, le paysage d’Ahuntsic-Cartierville a bien changé depuis un demi-siècle. Autrefois essentiellement habité par la majorité francophone et des minorités anglophone ou italienne, l’arrondissement est aujourd’hui multiethnique.

La signification de la saison des Fêtes varie grandement d’une personne à l’autre, d’un ménage à l’autre, d’une communauté à l’autre.

Que signifie donc Noël pour nos compatriotes originaires d’Algérie, du Maroc, d’Haïti, de Syrie, du Liban, d’Italie, de la Grèce, de la France, du Vietnam, de l’Égypte, de la Chine ou de la Roumanie, principales terres d’où nous arrivent les immigrants qui s’installent dans nos communautés?

Ainsi, les gens de confession musulmane ne fêtent pas officiellement Noël, car si Jésus est un prophète important, il n’est qu’un personnage parmi d’autres dans leur religion. Les musulmans ne célèbrent donc pas la naissance du Christ. Toutefois, l’Islam ne l’interdit pas formellement, puisque Noël est considéré comme une fête païenne.

Pour nos compatriotes venus d’Asie, où la chrétienté est bien implantée, mais supplantée par plusieurs autres religions, Noël, si vous n’êtes pas né chrétien, représente avant tout une fête commerciale héritée d’Occident.

Pour les francophones « de souche », une part s’identifie à Noël parce qu’ils sont catholiques pratiquants. Mais ils sont toutefois de plus en plus minoritaires au sein de la population, alors qu’il y a 50 ans, le Québec était encore une des sociétés les plus religieuses au monde. Cela dit, une très grande part des Québécois vont célébrer Noël parce que cette fête religieuse fait partie de leur patrimoine culturel et familial.

Si, autrefois, les curés en chaire dénonçaient le matérialisme, entre autres péchés et mauvaises mœurs, aujourd’hui, Noël est devenu fête une commerciale synonyme de consommation débridée. Heureusement, c’est aussi l’occasion de chaleureuses retrouvailles, de délicieux festins et de beaux moments en famille et entre amis.

Peu importe votre provenance, votre statut, votre orientation, vos projets, votre cheminement personnel, votre emploi, votre santé ou votre état d’esprit, nous tenons à simplement vous souhaiter un excellent temps des Fêtes.

La caricature est l’œuvre de notre nouvelle journaliste, Camille Vanderschelden, qui nous agréablement surpris en nous révélant ses talents de dessinatrice!

 

 

27 recommended
116 views
bookmark icon