Attendre des pièces après un accident d’automobile peut coûter très cher

12


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 28 octobre 2022

On peut lire l’article ici.

Après un accident, votre auto est immobilisée plusieurs semaines, voire des mois au garage ou à l’atelier de carrosserie. Après un certain temps, vous devez payer de votre poche la location d’une voiture de remplacement.

« On a eu plusieurs plaintes récemment de consommateurs qui attendent des pièces de remplacement pendant des mois, alors que leur contrat d’assurance automobile ne prévoit qu’une indemnisation de 30 jours pour un véhicule de remplacement. Ils doivent donc payer la différence. Et ce n’est souvent pas donné », soutient George Iny, directeur de l’Association pour la protection des automobilistes (APA).

M. Iny mentionne que les plaintes concernent surtout Volkswagen, Chrysler (notamment pour les modèles Jeep), Toyota, Kia et Tesla.

Certains consommateurs ne peuvent pas reprendre la route parce que le véhicule n’est tout simplement pas sécuritaire, ou ne peut pas fonctionner sans la ou les pièces qui se font attendre.

Entre l’arbre et l’écorce

Le problème, c’est que les manufacturiers sont empêtrés dans une crise des chaînes d’approvisionnement, qui a été exacerbée par les fermetures d’usines durant la pandémie. Ces fermetures se produisent encore aujourd’hui en Chine, qui applique une tolérance zéro pour la COVID-19.

Pourtant, les manufacturiers alimentent leurs usines de fabrication avec les mêmes pièces. Pourquoi ne peuvent-ils pas en envoyer chez les concessionnaires ou les ateliers de réparation ? Mystère.

Le problème touche tant les pièces que les véhicules qui seront offerts à la location à court terme. Car les inventaires des voitures neuves n’ont jamais été aussi bas.

« Ces problèmes ont commencé à l’été 2021, constate Anne Morin, responsable des affaires publiques au Bureau d’assurance du Canada (BAC). Les assureurs sont pris dans cette situation inédite, qui n’est pas de leur faute. En conséquence, plusieurs assureurs ont rallongé la couverture accordée pour la location de véhicules de courtoisie. »

Cette protection est offerte par un avenant (un ajout au contrat d’assurance automobile). En fait, l’assureur est tenu de vous rembourser les frais de location du véhicule de remplacement selon votre contrat, qui prévoit un certain nombre de jours ou de semaines. Mais il n’est pas tenu de le faire si vous devez attendre six mois pour une pièce…

CONSEILS

  • Au moment de souscrire ou de renouveler un contrat d’assurance automobile, informez-vous sur l’étendue des frais de déplacement (qui couvrent les véhicules de remplacement, les frais de taxi et de transport en commun) en cas de vol ou d’accident.
  • Certains assureurs proposent d’effectuer des réparations temporaires avec des pièces usagées ou de remplacement, quitte à retourner plus tard pour refaire le travail avec des pièces d’origine.
  • Des assureurs offrent une couverture plus étendue si vous acceptez un véhicule de remplacement moins dispendieux que le vôtre, d’un autre modèle ou d’un autre manufacturier. Discutez-en avec votre assureur au moment de magasiner votre contrat ou si vous devez faire une réclamation en cas d’accident.
12 recommended
77 views
bookmark icon