Augmentation sous l’inflation du budget 2023 de l’arrondissement

9


Publié sur le site web du Journal des Voisins, 17 octobre 2022

On peut lire l’article ici.

Les contribuables d’Ahuntsic-Cartierville se réjouiront d’apprendre que les élus ont voté un budget d’arrondissement pour 2023 qui augmente moins rapidement que l’inflation.

À sa séance du 11 octobre, l’arrondissement a donc adopté son budget 2023, qui est de 63,3 millions de dollars, en hausse de 4,94 % par rapport à 2022.

« Cette hausse est, évidemment, en grande partie liée à celle de la rémunération de nos employés, elle-même largement tributaire des conventions collectives », expliquait Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement, vendredi (14 octobre) dernier, au JDV.

Évidemment, il s’agit du budget de l’arrondissement, qui représente la portion congrue du compte de taxes municipales. Il faudra attendre en décembre, lorsque l’administration Plante adoptera son propre budget, pour connaître la véritable ampleur des hausses de taxes pour l’an prochain.

Précisons qu’à la mi-septembre, lors de la publication du nouveau rôle foncier, Dominique Ollivier, présidente du Comité exécutif et bras de droit de la mairesse Valérie Plante, a clairement laissé entendre dans les médias qu’un plafonnement de hausse de taxes à 3 % était hors de question. Mais elle a aussi glissé que la hausse n’irait pas jusqu’à 8 %.

Fin septembre, on apprenait que l’inflation (d’une année à l’autre) avait été de 7 % en août (6,3 % sans l’essence), en baisse par rapport à la hausse de 7,6 % enregistrée en juillet.

Baisse du taux de taxation

Le taux de taxation, relié à la taxe d’arrondissement, passe ainsi de 0,0438 cent du 100 $ d’évaluation en 2022 à 0,0435 cent en 2023. En ajustant ce taux, les élus entendent éviter les chocs tarifaires liés à l’augmentation des valeurs foncières.

« En plus d’ajuster le taux de taxation, nous avons étalé la hausse sur trois ans », reprend la mairesse.

Ainsi, la valeur moyenne d’un condo, de 262 300 $ en 2022, passera, une fois étalée sur trois ans, à 295 567 $ en 2023. Celle d’une unifamiliale passera de 588 100 $ en 2022 à 661 567 $ en 2023. L’augmentation, pour le condo, sera de 13,68 $ l’an prochain. Pour une unifamiliale, elle sera de 30,28 $.

À 0,0438 cent du 100 $ d’évaluation, le taux de taxation 2022 de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, qui se rattache à la taxe aux services (voir plus loin), se compare avantageusement à celui de Montréal-Nord (0,1475), Anjou (0,1250), Saint-Léonard (0,0877), Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (0,0843), Pierrefonds-Roxboro (0,0788), L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève (0,0781) ou Saint-Laurent (0,0709).

En fait, seuls Ville-Marie (0,0398) et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce ont des taux plus bas (0,0413).

Explication sur les taxes

Précisons que le compte de taxes prévoit deux taxes d’arrondissement : la taxe relative aux services (qui est le budget de fonctionnement de l’arrondissement) et la taxe d’immobilisation locale (qui est reliée aux immobilisations réalisées chaque année).

Cette dernière taxe n’est pas fixée par l’arrondissement, mais par la ville-centre. Car c’est Montréal qui doit emprunter sur les marchés financiers pour financer les dépenses d’investissement de la ville-centre et des arrondissements. Pour les arrondissements, ces dépenses sont liées aux infrastructures (parcs, rues résidentielles, pistes cyclables locales, bâtiments gérés par l’arrondissement, etc.).

La dette propre à l’arrondissement, quant à elle, se situe à 45,2 millions de dollars. Elle représente un débours annuel de 7,1 millions $, qui est assumé au prorata de tous les contribuables de l’arrondissement, en fonction de la valeur foncière de leur immeuble.

Services

Le budget prévoit aussi une augmentation de 2 % des tarifs des services, soient ceux qui sont payés directement par les citoyens (comme les vignettes de stationnement) ou par des organismes, communautaires notamment (comme les temps de glace dans les arénas). La hausse touche aussi des services comme les permis de construction ou de rénovation.

L’arrondissement ventile également le coût de nouveaux services offerts aux citoyens, qui coûteront 1,2 million $ cette année. Les dépenses les plus importantes :

  • création d’une division de la circulation (505 300 $)
  • animation culturelle à la Maison de la culture et au nouveau centre culturel de Cartierville (285 000 $)
  • entretien de la végétation des saillies de trottoir (215 000 $)
  • agent de communications au Bureau Accès Montréal (83 900 $).

L’essentiel de ces dépenses représente des salaires.

« Les contribuables s’attendent à recevoir ces services, commente Mme Thuillier. La circulation, notamment les pistes cyclables, préoccupe énormément les citoyens et accapare beaucoup de temps de la période des questions au conseil. Cette thématique occupe désormais une équipe dédiée. L’an dernier, le budget de la division de la circulation avait été puisé à partir des surplus budgétaires. »

9 recommended
93 views
bookmark icon