Attention aux factures salées pour les frais de données en voyage

11


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 28 juillet 2022

On peut lire l’article ici.

Si vous utilisez téléphone et tablette en voyage, vous vous exposez peut-être à des frais prohibitifs.

Certains brandissent téléphone ou tablette pour payer leur note d’hôtel, de restaurant ou de location de voiture, louer des vélos en libre-service (au lieu de sortir une carte de crédit), suivre un sentier de randonnée, utiliser le GPS, s’informer sur les restos des alentours ou simplement afficher des photos sur Instagram et Facebook.

Conséquemment, plusieurs reçoivent une facture très salée de leur opérateur de cellulaire, parce que leur forfait ne comprend pas les frais d’itinérance à l’étranger. Voici quelques trucs pour éviter cette situation.

Avant de partir

Au décollage de l’avion ou aux douanes, en voiture, débranchez l’itinérance (roaming) des données sur vos appareils. Vous pourrez toutefois recevoir appels et texto, mais ce mode est quand même coûteux.

Le moyen le plus pratique est d’opter pour le forfait d’itinérance journalier offert par votre fournisseur cellulaire : pour 10 $ à 12 $ au Canada et aux États-Unis, et 12 $ à 15 $ par jour dans un très grand nombre de pays, vous pouvez vous servir de vos appareils comme si vous étiez au Québec.

Normalement, vous ne payez rien tant que vous ne recevez ou n’envoyez pas de texto ou d’appel. Ces forfaits se commandent en ligne, sur le site de votre fournisseur, où l’on peut vérifier les pays couverts.

Si vous êtes du genre à utiliser rarement vos appareils en voyage, vous pouvez choisir le paiement à l’usage. Les frais varient, mais, en moyenne, on parle de 75 cents par texto (sans photo), 5 $ par Mo de données et 1,60 $ par minute d’appel. Certains fournisseurs offrent toutefois des blocs mensuels de données de 7 $ à 10 $ pour le Canada et les États-Unis, mais des limites s’appliquent.

Carte SIM locale

Vous pouvez toujours utiliser les réseaux cellulaires locaux. C’est la méthode la moins chère et elle est très populaire chez les voyageurs aguerris.

Assurez-vous que votre appareil est déverrouillé. À destination, vous achetez une carte SIM au dépanneur ou à la boutique d’un fournisseur local (T-Mobile par exemple aux États-Unis, Vodaphone ou Orange en Europe). Vous demandez un forfait sans engagement pour la durée de votre voyage et vous héritez d’un numéro de cellulaire local (votre appareil doit être compatible). Toutefois, votre numéro habituel ne fonctionnera plus. Vous pouvez même suspendre votre service au Québec pour la durée du voyage. Pour éviter les surprises, vous pouvez choisir des forfaits prépayés à la carte.

Vous pouvez aussi vous abonner au service de routeur mobile Roam Mobile (roammobile.com) pour une durée déterminée (par exemple : 90 jours pour 100 Go, vitesse de 20 Mbps, 5 appareils) : on vous poste un bidule qui fonctionne dans plus de 150 pays pour 12 $ à 15 $ par jour, que vous retournez après votre périple. On peut même acheter certains modèles (GlocalMe).

Croisières

À bord des bateaux de croisières, vous avez accès à des réseaux Wi-Fi offerts par le croisiériste.

Les forfaits d’itinérance journaliers de votre fournisseur cellulaire habituel ne s’appliquent pas sur ces navires. Pire, lorsque vous êtes en eaux extraterritoriales, ces services fonctionnent par satellite : votre facture risque d’exploser.

Sécurité

Le Wi-Fi à l’étranger, c’est toujours risqué. N’utilisez que les réseaux Wi-Fi publics accessibles par mot de passe. Ne faites jamais de transactions bancaires ou d’achats par carte de crédit à partir de ces réseaux. Activez le verrouillage automatique après quelques minutes d’inutilisation et utilisez les codes d’accès pour tous vos appareils.

Activez le moins possible votre Bluetooth dans les endroits publics très fréquentés, comme les aéroports, les gares ou les festivals. N’utilisez que votre chargeur : certains chargeurs publics téléchargent même des maliciels à votre insu sur vos appareils !

Enfin, si vous vous faites voler votre appareil, contactez votre fournisseur, qui pourra le désactiver à distance.

CONSEILS

  • Vérifiez quelle application consomme le plus de données mobiles et modifiez les réglages en conséquence. Téléchargez vos cartes Google Maps sur votre appareil avant de partir, pour les utiliser hors connexion.
  • Désactivez les mises à jour automatiques d’applications ou de téléversement.
  • Votre fournisseur doit vous avertir lorsque les frais à l’étranger atteignent ou dépassent les 100 $.
  • Dès que vous êtes à l’hôtel ou dans un endroit où vous avez accès à un réseau Wi-Fi gratuit, passez en mode avion. Vous ne pouvez recevoir d’appels ou de textos ni naviguer sur le web en passant par les réseaux cellulaires, mais vous pourrez le faire avec le Wi-Fi.
  • Limitez vos frais d’itinérance avec Skype, FaceTime ou Google Duo ; textez avec WhatsApp, envoyez des messages avec Messenger sur Facebook.
  • Utilisez une application qui repère les réseaux Wi-Fi gratuits, comme Wi-Fi Finder, Wi-Fi Map, Wiman ou Instabridge.
11 recommended
63 views
bookmark icon