Que peut-on déduire pour le télétravail?

29


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 15 avril 2022

On peut lire l’article ici.

Vous êtes salarié ? Vous télétravaillez ? Vous pouvez réclamer certaines dépenses liées à votre emploi !

• À lire aussi: Centre-ville de Montréal: le retour de 100 % des travailleurs attendu en septembre

• À lire aussi: Saison des impôts: confusion et incertitude chez les contribuables canadiens

Un Québécois sur trois (39 %) aurait passé au moins la moitié de son temps à travailler à domicile en 2021. Pourtant, plus de la moitié des Québécois (57 %) ne connaissent pas les incidences fiscales de leur statut de télétravailleur, selon une étude récente commandée par le logiciel TurboImpôt.

Si vous avez travaillé à la maison à cause de la pandémie, vous pouvez déduire certaines dépenses liées à votre travail, même si vous êtes salarié.

Méthode simple

Vous avez droit à 2 $ par jour jusqu’à un maximum de 500 $ pour avoir droit au Crédit d’impôt pour travailleur à domicile durant la COVID, sans produire de pièces justificatives. C’est la méthode simple, intitulée « à taux fixe temporaire ».

Mais il y a une méthode détaillée, pour laquelle vous devez fournir des reçus, si vous entendez réclamer plus que 500 $. Ce qui est admissible : papeterie, encre d’imprimante, interurbains, excédent de la connexion internet, dépenses additionnelles d’électricité, même la peinture qui a rafraîchi les murs de votre bureau.

Vous devez demander à votre employeur de remplir le formulaire « Conditions générales d’emploi » (T2200 au fédéral • TP64.3 au provincial). « Votre employeur doit confirmer qu’il ne vous a rien remboursé et que vous deviez travailler de votre domicile », explique François Gagnon, chroniqueur et expert en questions fiscales.

Locataires

« C’est encore plus avantageux pour les locataires, ajoute M. Gagnon. Ces derniers peuvent déduire une portion de leur loyer pour leur espace de travail. »

Si c’est votre cas, vous devez mesurer l’espace total dévolu à votre bureau (en mètres ou pieds carrés), divisé par l’espace total de votre logement, multiplié par 100. Ce calcul vous donnera le pourcentage de votre domicile utilisé pour votre travail.

Si vous êtes plusieurs à travailler du même domicile, vous devez calculer l’espace que vous utilisez personnellement. Si vous avez déménagé, vous indiquez l’espace de votre ancien et de votre nouveau bureau.

Cryptomonnaies

Si vous avez effectué des achats ou vendu des cryptomonnaies ou des NFT (jetons non fongibles), attendez-vous à être imposé, car le fisc considère que vous avez réalisé un gain de capital, qui est imposable à 50 % (à l’inverse, toute perte est déductible).

Par exemple, si vous avez acheté un téléphone cellulaire à 1000 $ avec des Bitcoins qui vous ont coûté 500 $, vous aurez à déclarer un gain de 500 $ ; si vous vendez 30 000 $ d’Ethereum que vous avez payé 15 000 $, votre gain de 15 000 $ sera imposé. Vous devez alors remplir le formulaire T5008.

CONSEILS

  • Vous ne pouvez réclamer l’achat de mobilier de bureau ou de matériel informatique, téléphone, tablette numérique, ou même les abonnements à la téléphonie ou l’internet (sauf si vous êtes payé à commission). Ces avantages sont réservés aux travailleurs autonomes.
  • L’agence canadienne du revenu (ARC) offre un calculateur d’espace de travail : bit.ly/3v6HoDb.
  • Revenu Québec offre un outil pour déterminer votre statut et les déductions relatives aux dépenses de travail : bit.ly/3LQIKII
  • De la lecture de l’ARC : bit.ly/3uw47ti
29 recommended
446 views
bookmark icon