Installations sportives : lent retour à la normale

4


Publié sur le site web du Journal des Voisins, 11 novembre 2021

On peut lire l’article ici.

Après presque deux ans de perturbations pandémiques, les installations sportives sont pratiquement toutes accessibles à nouveau pour les citoyens.

Le JDV a fait le tour tant des installations administrées par l’arrondissement que celles par la Ville centre ou par des partenaires privés. Au moment d’aller sous presse, pratiquement toutes les installations étaient accessibles. Évidemment, les utilisateurs doivent respecter les consignes sanitaires : distanciation physique d’un mètre, port du masque pour les 10 ans et plus et lavage des mains.

De plus, le passeport vaccinal est exigé pour les 13 ans et plus dans les piscines, arénas, gymnases, terrains sportifs et skateparks intérieurs.

Skateparks

Une limite de 50 utilisateurs (et autant de spectateurs, précisent les autorités!) est exigée dans les skateparks extérieurs Ahuntsic et Marcelin-Wilson.

Piscine Sophie-Barat

La piscine intérieure Sophie-Barat est désormais ouverte et il n’y a plus de limite d’accueil, sauf pour les longueurs (nage en corridors), qui sont limitées à 30 personnes. La porte-parole de l’arrondissement précise toutefois que cette limite est rarement atteinte. Il n’est donc plus nécessaire de réserver.

Regina-Assumpta

Les bains libres à la piscine du Centre culturel et sportif du Collège Regina Assumpta sont accessibles par plages horaires de 50 à 60 minutes, pour les 12 ans et plus. Le port du masque est exigé jusqu’au bord de la piscine et l’accès aux vestiaires est limité à 10 minutes. Il faut appliquer la distanciation sociale et le passeport vaccinal est exigé à l’entrée. Il faut réserver sa plage horaire ou son adhésion par internet.

La salle Maxiforme est également ouverte et l’accès est illimité, sans réservation. Le port du masque est exigé lors des déplacements, mais pas durant les exercices. Le service d’évaluation est également de retour. La salle de golf est ouverte et des sessions de formation seront offertes à partir de janvier. Le badminton libre est également offert, mais les participants doivent installer leurs filets. On s’inscrit par téléphone (514-382-9998). Le passeport vaccinal est exigé à l’entrée.

YMCA Cartierville

Toutes les installations du YMCA Cartierville sont ouvertes, sauf le sauna. Il faut toutefois s’inscrire à l’avance par téléphone (514-313-1111) pour les activités de groupe, qui comportent des limites de capacité variant entre 25 et 35 personnes, selon l’activité. Pour toutes les autres, il est suggéré de téléphoner avant de se déplacer. Le passeport vaccinal est exigé à l’entrée.

Arénas de l’arrondissement

Au moment d’aller sous presse, les arénas Ahuntsic, Marcelin-Wilson et Michel-Normandin sont accessibles pour le patin libre, les cours et les entraînements guidés. Les activités en solo ou en groupe de 25 personnes (incluant les organisateurs) ou moins sont autorisées. On y admet jusqu’à 250 spectateurs dans les gradins, à une place déterminée à l’avance pour respecter la distanciation. Tous les vestiaires sont ouverts.

L’arrondissement attend des nouvelles de la ville centre pour des changements éventuels à ces modalités d’accès.

Centre Claude-Robillard

Tous les plateaux sportifs du Centre Claude-Robillard, qui est administré par la ville-centre et non l’arrondissement, sont accessibles selon la porte-parole de la Ville. Pourtant, le site internet indiquait, au moment d’aller sous presse, que les courts de racquetball et de squash étaient fermés. On affichait aussi une offre limitée d’activités pour le gymnase double, la piscine intérieure (notamment le bain libre) et la salle omnisports.

On y admet les activités en solo ou jusqu’à 25 personnes, incluant les organisateurs. Du côté des spectateurs, les mesures prévues pour les arénas s’appliquent.

Pour connaître les horaires ou les limitations, on consulte le site internet ou on téléphone au 514-872-6900.

Rien de définitif

Évidemment, les autorités rappellent que l’accessibilité aux installations sportives pourrait changer en fonction de la situation sanitaire. La Covid-19 est un virus imprévisible et si ça se détériore, il n’est pas exclu que la santé publique ou le gouvernement du Québec décrète des restrictions ou carrément des fermetures.

Cela dit, au moment d’écrire ces lignes, aucun signal émanant des autorités n’allait en ce sens.

Promesses électorales

L’équipe de Projet Montréal, qui a été réélue le 7 novembre dernier, a fait plusieurs promesses électorales concernant les installations sportives de l’arrondissement.

La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, a notamment promis de réaliser d’importants travaux dans les parcs Avila-Vidal, Zotique-Racicot, Des Hirondelles (secteur Fleury), Henri-Julien (pataugeoire) et Ahuntsic (le skatepark et le stade Gary-Carter). L’équipe Thuillier entend investir 16 millions de dollars d’ici 2025 pour ces travaux et 10 millions additionnels pour le stade Gary Carter.

Les élus entendent aussi améliorer la propreté des parcs, notamment en installant des poubelles bimode de grande capacité, de nouveaux plateaux pour les sports émergents, comme le skateboard ou l’escalade, la réfection du terrain de soccer du parc Marcelin-Wilson et des terrains de balle des parcs Henri-Julien et Louisbourg.

Les élus ont aussi promis d’aménager une grande promenade riveraine entre Saraguay et le parc nature de l’Île-de-la-Visitation.

4 recommended
47 views
bookmark icon