Pensez à l’assurance avant de rénover

19


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 18  septembre 2021

On peut lire l’article ici.

Pourquoi fait-on des rénovations ? En général, c’est pour améliorer notre qualité de vie et la valeur de la maison. Souvent, c’est pour amé-liorer la performance énergétique, pour réaliser des économies et lutter contre le réchauffement climatique.

Toutes ces questions ont un impact direct sur votre assurance habitation. Car les rénos augmentent inévitablement la valeur assurable de la maison par :

– davantage de surface habitable (ajout d’une annexe, aménagement du sous-sol) et par les biens qui s’y trouvent ;

– l’ajout de finis de qualité supérieure ;

– l’installation de nouvelles technologies (thermostats intelligents, sondes, thermopompe, fenêtres écoénergétiques, systèmes de surveillance…).

Vous pensez qu’inévitablement, la prime d’assurance va grimper. Peut-être. Mais pas toujours : l’ajout d’un clapet antirefoulement, le remplacement d’un chauffe-eau avec un bac de rétention et une soupape de sécurité, l’installation de sondes d’humidité ou d’un système d’alarme, le remplacement de la toiture ou du système de chauffage au mazout par un autre électrique vont peut-être faire diminuer la prime !

Plus la même maison

Quand vous souscrivez une assurance habitation, les protections et leur prix sont établis— selon les caractéristiques du bâtiment au moment où vous magasinez. Des rénos changent la donne.

Imaginez que vous subissiez un sinistre (incendie, tornade, inondation) après avoir rénové sans avertir votre assureur. Celui-ci vous indemnisera en fonction des valeurs assurées et des conditions précisées au contrat. Vous pourriez subir de lourdes pertes financières…

Normalement, si vous faites affaire avec un entrepreneur, celui-ci est couvert par une assurance responsabilité civile (confirmez–le avec lui). Si vous faites vous-même les travaux, décrivez le chantier à votre assureur pour confirmer si votre couverture personnelle en responsabilité est suffisante, surtout si vous avez de l’aide de votre beau-frère ou si vous embauchez des journaliers.

CONSEILS

  • Selon le Bureau d’assurances du Canada, il n’y a pas d’exclusions au contrat d’assurance habitation pour les réparations qui ne sont pas faites par des professionnels agréés, y compris pour les réparations des électroménagers, et les travaux électriques ou de plomberie que l’on entreprendrait soi-même. Mais pour des travaux d’envergure, mieux vaut engager un entrepreneur ou des spécialistes.
  • Si vous faites vous-même vos travaux, certains contrats d’assurance prévoient des ajouts (avenants) pour couvrir vos matériaux durant le chantier.
  • Certaines rénovations n’améliorent pas la valeur de la maison selon le type de travaux, de finis ou d’accessoires, et le quartier où vous habitez.
  • Le meilleur moyen de financer— vos rénovations, c’est d’utiliser une marge de crédit hypothécaire. Votre institution financière pourra peut-être convertir votre prêt hypothécaire en marge, sans pénalité, avec un taux plus avantageux…
  • Prévoyez des imprévus variant de 15 % à 30 %, selon la complexité des travaux. Quand on rénove, il y a TOUJOURS des imprévus.
  • Évitez l’assurance hypothécaire : augmentez plutôt votre couverture d’assurance vie.
  • Constituez un carnet de bord pour votre propriété : consignez-y tous les travaux d’entretien majeur et de rénovations. Conservez et numérisez toutes les factures, les contrats d’entretien (thermopompe, etc.) et calculez les coûts annuels.
19 recommended
224 views
bookmark icon