Dettes, patrimoine et retraite ne font pas bon ménage

72


dettes patrimoine retraitePublié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 15 mars 2017

On peut lire l’article ici.

Vous voulez vivre une belle retraite et laisser un héritage? Liquidez vos dettes!

Selon Statistique Canada, 42,5 % des 65 ans et plus et 70,3 % des 55 à 64 ans sont endettés. La dette moyenne des plus de 65 ans, excluant l’hypothèque, atteint 15 000 $, estimait Equifax l’an dernier. Plusieurs études confirment que retraités et préretraités (les 50 ans et plus) voient leur taux d’insolvabilité et de faillite bondir. Au Québec, plus d’une faillite sur quatre est liée à une personne de plus de 56 ans.

Les dettes de consommation (excluant l’hypothèque) des Canadiens de 65 ans et plus ont grimpé de près de 70 % depuis cinq ans, la plus forte hausse de tous les groupes d’âge. Enfin, 20 % des dettes des retraités québécois sont liées à une hypothèque et 57 % représentent des dettes de consommation (marges et cartes de crédit, prêts personnels).

Pourquoi faut-il se débarrasser de ses dettes avant la retraite? Pour pouvoir vivre, tout simplement. À la retraite, votre revenu baisse puisque vous vivez de vos rentes privées et publiques. Après impôt, votre revenu net est beaucoup moins élevé que durant la période active. Et si vous décaissez plus que le minimum autorisé de vos REER pour financer des dépenses, vous risquez une imposition très élevée… ce qui diminue encore votre marge de manœuvre. Or, le coût de la vie augmente (de plus de 2 % par année), mais pas vos rentes.

Si vous ne payez que vos dépenses courantes (nourriture, logement, déplacements, habillement, loisirs, etc.), ça peut aller. Ça se corse si vous ajoutez une hypothèque et un ou plusieurs prêts. Et certaines dépenses s’ajoutent au grand âge: ménage, certains médicaments, soins spécialisés… Plusieurs retraités se trouvent ainsi dans le rouge ou forcés de regarder la télé du matin au soir, car ils n’ont pas d’argent pour sortir, sauf pour prendre une marche! Une personne âgée sur dix vit sous le seuil de faible revenu, selon l’Institut de la statistique du Québec.

Explications

Pourquoi les gens se retrouvent-ils endettés si tard dans leur vie? Parce qu’ils ont acheté une maison ou ont eu des enfants tardivement, ou encore ils sont divorcés ou séparés et vivent seuls…

D’autres ont dépensé sans compter pendant toute leur vie active et ont utilisé l’équité de leur maison pour financer leur train de vie jusqu’à la retraite. Enfin, plusieurs retraités bricoleurs rénovent leur logement et… s’endettent sans le réaliser.

Comment payer ses dettes ?

Plus vous êtes jeune, plus vous arriverez rapidement à la libération. Et il est possible de le faire en quelques années à peine, sans que ça fasse mal. Comment? En modifiant légèrement son train de vie et en adoptant l’épargne systématique.

Par exemple: faites votre café au lieu de l’acheter (5 $ par jour = 88 471 $ sur 30 ans); préparez un lunch (10 $ par jour = 176 942 $ sur 30 ans).

Il faut aussi augmenter votre épargne. Le moyen le moins douloureux: instaurer des virements systématiques vers un compte REER. Par exemple, 29 $ par semaine (1500 $ par année, rendement annuel moyen de 6,5 %) à partir de 35 ans représentent 129 562 $ à 65 ans.

 

CONSEILS

  • Débarrassez-vous de vos cartes de crédit de magasin (ne gardez qu’une ou deux cartes) et ramenez vos soldes à zéro le plus vite possible.
  • Faites un budget avant et après la retraite.
  • Réalisez une planification de retraite avec un conseiller financier.
72 recommended
1663 views
bookmark icon