Avantageuse, la carte prépayée?

79


carte prépayéePublié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 28 juillet 2015

On peut lire l’article ici.

Le principe de la carte prépayée est simple: vous transférez de l’argent sur cette carte et vous vous en servez jusqu’à ce que le solde soit à zéro.

Ces systèmes de paiement, habituellement associés à des cartes de crédit, existent chez nous depuis dix ans. Ailleurs dans le monde, surtout au Japon, elles sont très populaires. Au Canada, on évalue leur marché autour de cinq milliards. Aux États-Unis, c’est 200 milliards américains.

Leur avantage principal, c’est qu’on peut s’en servir partout, alors que les cartes-cadeaux ne sont acceptées que chez le détaillant émetteur.

Cette forme de paiement sourira à ceux qui n’ont pas la discipline de ramener le solde mensuel de leur carte de crédit à zéro. Elle permet aussi aux parents de mieux contrôler l’allocation de leur ado. Et elles ne nécessitent aucune demande de crédit.

« Avantage indéniable »

«Elles constituent un avantage indéniable pour ceux qui n’ont pas accès au crédit, ou qui ont un mauvais dossier de crédit, commente Francine Hamel, conseillère budgétaire à l’ACEF de Québec. Certaines personnes ne sont pas salariées et ne peuvent obtenir de carte de crédit…» D’autres n’ont même pas de compte de banque, notamment les immigrants récents, mais peuvent avoir une telle carte.

On pourra s’en servir pour les achats sur internet, pour se protéger des cyberfraudes. Elles peuvent aussi être utiles pour les travailleurs autonomes, pour mieux gérer les dépenses. Elles remplacent aisément les chèques, les virements automatiques et les transferts bancaires. Elles offrent les mêmes protections contre la fraude que les cartes de crédit: vous n’avez aucun montant à payer si vous rapportez rapidement un vol ou une perte. Surtout, vous n’avez plus à payer d’intérêt lorsque vous réglez votre compte en retard… Et on alimente sa carte prépayée à la banque, par internet ou parfois chez le marchand.

Les désavantages? Ces cartes ne sont pas gratuites. Posez des questions à l’émetteur, car la grille tarifaire est souvent confuse. Il y a des frais d’activation ou annuels parfois importants. Et des frais d’inutilisation, parfois mensuels (ex.: 2,50$). La plupart ne présentent aucun programme de récompense associé aux cartes de crédit traditionnelles (c’est peut-être un avantage!). Des transactions peuvent aussi être refusées, comme le paiement mensuel de son cellulaire, ou celui d’un pourboire au restaurant, ou la réservation d’une chambre d’hôtel ou d’une voiture, ou si le site web est situé hors du pays si vous achetez en ligne. Certaines cartes imposent des frais de tenue de compte ou de juteux frais de conversion si vous les utilisez à l’étranger.

NOS CONSEILS

  • Renseignez-vous: certaines cartes imposent des frais juste pour vérifier le solde, la recharger ou la remplacer, ou faire un retrait au guichet !
  • Certaines cartes ne sont pas rechargeables: vous perdez votre argent inutilisé si le marchand refuse de régler la transaction en deux étapes.
  • Certains émetteurs imposent de frais d’annulation, payés directement à partir du solde.
79 recommended
1664 views
bookmark icon