Vous déménagez ? Appelez votre assureur

85


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, Section Dans vos poches, 19 juin 2014

On peut lire l’article ici.

Vous changez de quartier ou de ville? Vous passez de locataire à propriétaire? Votre assureur révisera vos protections automobile et habitation : attendez-vous à des surprises.

Elles peuvent êtres bonnes ou mauvaises. Mais quand on change de territoire, le risque et les besoins d’assurance ne sont plus les mêmes. Et ça se complique encore plus quand des co-locataires ou votre nouvelle flamme et ses enfants débarquent dans votre prochain domicile. Car ils arriveront avec leurs biens. Et les enfants des familles reconstituées bouleversent parfois les couvertures en responsabilité civile.

Selon les assureurs, 98% à 99% des propriétaires sont assurés (contre 60% à 70% des locataires). C’est votre responsabilité de fournir à votre assureur toute information qui lui permet d’évaluer le risque, selon le Code civil. Vaut donc mieux l’appeler avant que n’arrivent les déménageurs…

Nouveau quartier, nouvelle prime habitation (les risques sont calculés en fonction des numéros civiques et des codes postaux) ou automobile… Car l’usage du véhicule peut aussi être affecté. On peut tout faire à pied dans Saint-Roch ou sur le Plateau Mont-Royal. Pas nécessairement à Saint-Augustin ou à Brossard. Mais la prime sera moins élevée si vous prenez le transport en commun pour travailler. Évidemment, la criminalité est différente dans les Laurentides, la Gaspésie, Laval ou le Vieux-Montréal. Dans la métropole et sa banlieue ainsi que dans les grandes villes du Québec, la prime sera plus élevée qu’en banlieue éloignée ou à la campagne. Tout est calculé en fonction de la fréquence de sinistre selon le territoire. On parle ici surtout de collision et de vol.

Ainsi, à Montréal et Laval, la prime moyenne varie de 612$ à 691$, selon le véhicule et le quartier, comparé à 408$ à 434$ dans le Bas Saint-Laurent ou la Mauricie, révèle le Groupement des assureurs automobiles. Mais tout dépend de la couverture (valeur à neuf, franchises) et aussi de l’expérience de conduite, des réclamations, des défauts de paiement ou de la cote de crédit…

En habitation, la prime varie aussi selon les protections. Certains assureurs refusent une police tous risques, souvent à cause de l’isolement ou de l’état du bâtiment. Votre expérience de sinistre (nombre de réclamations), le taux d’incendie et de criminalité du secteur (vol, vandalisme), les infrastructures municipales (surtout les refoulements d’égouts), la distance avec la caserne ou la borne-fontaine, votre franchise, vos avenants (un ajout qui couvre, par exemple, les tremblements de terre), la valeur totale de tous vos biens et votre cote de crédit influenceront le coût d’assurance. Tout comme l’âge, le type de bâtiment (bois, brique, béton) et de chauffage, ou si le logement est dans un sous-sol. Et si votre nouveau conjoint travaille à domicile, l’assureur en tiendra compte.

Celui-ci peut se réserver le droit de ne pas assurer votre nouveau logement, mais vous êtes quand même couvert à votre ancien et votre nouveau domicile pour 30 jours… le temps de trouver un autre assureur. Vous pouvez aussi magasiner si votre nouveau contrat contient une hausse salée. Mais l’annuler se traduira peut-être par des frais de résiliation, surtout si vous payez par tempérament. Le calcul se fait par tranches de cinq jours avant l’échéance de la police. Normalement, on vous remet un tableau explicatif associé au chapitre «Résiliation» de votre police, ou avec la facture. Si vous ne devez rien à votre assureur, celui-ci vous enverra peut-être un chèque! À moins que l’échéance ne coïncide avec le jour du déménagement.

Nos conseils

Faites un inventaire annuel de tous le biens de votre ménage (formulaire à télécharger : http://bit.ly/1gho8nR) et envoyez-le à l’assureur

Bénéficiez de rabais croisés en couvrant chalet, résidence principale, voiture, VTT, etc. avec le même assureur.

La 2e voiture est-elle nécessaire? Vendez-la et baissez vos dépenses et vos primes.

Magasinez, magazinez, magazinez.

 

85 recommended
1848 views
bookmark icon