Chaque sou compte

87


micropaiements

Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, 17 décembre 2013

On peut lire l’article ici.

Ma mère me disait souvent que chaque sou noir compte. Même s’ils ont disparus, les sous font souvent la différence entre richesse et détresse financière.

Les sous permettent même de s’enrichir ou de diminuer ses dettes plus rapidement et sans douleur. Comment? Par les micro-paiements ou micro-virements. La technique est simple et fortement encouragée par les spécialistes des budgets familiaux, comme ceux des ACEF.

Il s’agit simplement d’appliquer à vos épargnes et dettes un principe très populaire dans le remboursement des hypothèques : payer chaque semaine ou deux fois par mois pour faire baisser (ou monter, dans le cas de l’épargne) plus rapidement l’intérêt. Vous faites donc jouer le principe de l’intérêt composé (l’intérêt sur l’intérêt accumulé) en votre faveur.

Vos dettes

Prenez par exemple vos cartes de crédit. On l’a dit et redit : essayez de rembourser votre solde au complet à la fin du mois pour éviter de payer les douloureux taux d’intérêt. Mais vous pouvez faire plus : un paiement hebdomadaire! Il peut équivaloir au quart du solde courant ou moins. Du moment que vous payez quelque chose. À l’échéance, le paiement sera moins douloureux.

Si vous êtes pris avec un solde impayé totalement à l’échéance, les intérêts courent sur le solde quotidien de TOUTES les transactions, y compris (et surtout) sur les retraits d’argent. Faire des micropaiements feront baisser le coût de l’intérêt parce que chaque micropaiement diminue le solde. Et, en plus, c’est gratifiant!

Autre méthode gagnante : le paiement automatique. Vous pouvez le fixer à 20$, 50$ ou 100$ par semaine ou aux deux semaines. Ce dernier équivaut à 13 paiements mensuels dans l’année au lieu de 12. Autant d’intérêts sauvés et une dette payée plus vite. Certaines banques permettent même le paiement quotidien. Faites-le!

Vous avez plusieurs cartes de crédit et vous êtes incapables de ramener le solde à zéro à l’échéance? Pas de panique. Payez le minimum exigé sur toutes vos cartes mais choisissez celle au taux le plus élevé (surtout les cartes de magasins) et accordez-lui les plus gros paiements possibles. Une fois le solde à zéro, passez à la prochaine carte. L’effet domino se fera sentir très rapidement sur vos finances.

L’endettement du Canadien moyen atteint 162,7%, c’est-à-dire qu’il doit 1,67$ pour chaque dollar gagné après impôt, selon une étude d’Equifax d’août dernier. Ça fait mal au portefeuille.

L’épargne facile

Impossible d’épargner facilement? Adoptez la méthode sans douleur du microvirement.

Instaurez un virement hebdomadaire de votre compte bancaire où est déposée votre paie, vers un compte d’épargne où il est difficile voir impossible de faire une retrait rapide, comme un fonds commun de placement ou un compte REER ou CELI.

Un virement de 25$ par semaine vous garantira une épargne annuelle de 1365$ à un taux d’intérêt simple de 5%. Un taux d’intérêt composé rapportera encore plus. Virer 50$ rapporte 2730$. De quoi parer aux urgences. Un placement de 88$ par semaine dans un fonds commun équilibré rapportera 118 263$ au bout de 15 ans, selon le chroniqueur du Journal Fabien Major. Une retraite vitaminée!

Nos conseils

• Instaurez un microvirement automatique vers un fonds commun, ou un compte REER ou CELI : au moins 25$ par semaine

• Faites une paiement automatique sur votre carte de crédit chaque semaine (25% du solde) et même chaque jour (5$ à 10$) si possible

• Remboursez le solde de votre ou de vos cartes de crédit avant l’échéance

• Si le solde excède vos liquidités, utilisez votre marge de crédit personnelle (taux d’intérêt moins élevé) pour ramener à zéro le solde de votre carte de crédit

• Si vous avez plus de deux cartes de crédit, ramenez le solde des plus coûteuses à zéro et annulez-les

• Faites-vous un budget et gardez vos factures pour calculer vos vraies dépenses chaque mois : vous serez surpris!

• Si vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts financièrement, communiquez avec l’ACEF de votre région : www.consommateur.qc.ca

87 recommended
1854 views
bookmark icon