Les vendeurs de thermopompes sans scrupule sont de retour

16


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 1 septembre 2020

On peut lire l’article ici.

L’Office de la protection du consommateur (OPC) a reçu 880 plaintes et 2291 demandes de renseignement pour des appareils de chauffage et de climatisation entre août 2019 et août 2020.

Les consommateurs dénoncent surtout les mauvaises pratiques de vente, le service déficient, les problèmes de garantie légale et la fausse représentation.

L’OPC m’a transmis un palmarès des entreprises ayant accumulé le plus de plaintes en un an : Solution Énergie-Vert, Groupe Synergire, RénoTrust, Aquatrust, AuraClimat, Air Pro Solution, AirConfort Dépôt, Service CC Québec, Groupe Écoénergétique Provincial, Isolation Provinciale, Action Vert, Programme Vert, Groupe Maison Verte, Groupe Novoo, Solutions ÉcoVert et R.G.P. Entretien.

« Les vendeurs de thermopompes s’affichent souvent sur Facebook ou font du porte-à-porte, indique Charles Tanguay, porte-parole de l’OPC. Ils promettent de juteuses économies d’énergie, la plupart du temps exagérées. C’est généralement un très mauvais achat. »

Ces thermopompes sont souvent d’une qualité moyenne ou médiocre, et elles sont vendues entre deux et quatre fois le prix courant (jusqu’à 30 000 $). De nombreux appareils brisent au bout d’un an. Certains n’ont pas la puissance requise pour chauffer l’espace visé.

Faites vite !

Les vendeurs insistent souvent pour que le consommateur achète le jour même par toutes sortes d’arguments.

Certains falsifient la date du contrat jusqu’à dix jours avant la vente, prétextant la fin imminente du programme de subvention.

« Ils s’arrangent ainsi pour contourner le droit de résiliation du consommateur prévu à la loi, précise M. Tanguay. Ce qui complique les démarches du client qui veut annuler le contrat par la suite. »

D’autant plus que l’appareil est souvent installé le lendemain ou le surlendemain. L’installateur a débranché l’ancien système de chauffage, ce qui complique davantage les démarches de remboursement.

« On nous a rapporté que certains acheteurs voulant annuler leur contrat se font intimider : le vendeur revient le lendemain mettre de la pression », poursuit M. Tanguay.

D’ordinaire, ces entreprises disparaissent au bout d’un an pour rouvrir sous un autre nom. Difficile alors de faire respecter le plan de garantie, qui aura peut-être coûté 5000 $. En 2018, sept entreprises sur 20 ayant reçu le plus grand nombre de plaintes ont ainsi fermé leurs portes, signale l’Office de la protection du consommateur. Certaines reviennent vous offrir un nouveau contrat d’entretien !

CONSEILS

  • Ne remplissez jamais un formulaire d’économie d’énergie sur Facebook. Consultez plutôt Transition énergétique Québec (bit.ly/34E9r1b • 1 866 266-0008) ou Hydro-Québec (bit.ly/32AQV6Z • 1 888 385-7252).
  • Ne signez jamais un contrat sur-le-champ, demandez conseil à une autre entreprise locale. Méfiez-vous si le vendeur met de la pression.
  • Personne n’est autorisé à faire du porte-à-porte pour vendre des thermopompes avec des subventions à l’économie d’énergie.
  • Si une entreprise qui a vendu une thermopompe défectueuse ferme ses portes, vous pouvez demander un remboursement ou poursuivre aux petites créances l’entreprise qui a financé son achat.
  • Vous prévoyez acheter une thermopompe ? Inscrivez-vous aux programmes Chauffez Vert, Rénoclimat ou Novoclimat de Transition énergétique Québec, qui s’accompagnent d’une subvention allant jusqu’à 650 $. Exigez une thermopompe homologuée Energy Star.
16 recommended
50 views
bookmark icon