Comment maintenir ses revenus lorsqu’on est en quarantaine

6


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 17 mars 2020

On peut lire l’article ici.

Vous êtes en quarantaine : comment paierez-vous vos factures ?

La semaine dernière, le premier ministre Legault a demandé à tous les Québécois qui arrivent de l’étranger de se placer volontairement en isolement préventif. Chaque semaine, les autorités publiques signalent de nouvelles infections au COVID-19. Ces personnes viennent gonfler le nombre de gens en quarantaine, à la maison ou en milieu hospitalier.

Que se passe-t-il avec leurs revenus ? Comment ces travailleurs paient-ils leurs factures ? Un bon nombre sont couverts par une assurance collective, ils tombent alors en invalidité temporaire. Pour ceux qui n’ont pas cette protection, le gouvernement fédéral a annoncé mercredi une accessibilité plus rapide à l’assurance-emploi.

Assurance collective

Si votre employeur offre une couverture en assurance collective, normalement, les prestations en invalidité de courte durée (ou assurance salaire) commencent à être versées une fois que l’employé a été malade plus de sept jours. Certains régimes étendent cette période d’attente jusqu’à 120 jours…

Mais le contexte de la Covid-19 est venu changer la donne : les assureurs ont étendu la couverture aux personnes qui se placent en isolement préventif ou à celles qui sont mises en quarantaine, même à la maison. L’employé ne doit toutefois pas faire du télétravail pour avoir droit à des prestations.

Par contre, un assureur exige normalement un billet du médecin prouvant son état de santé. Avec la COVID-19, cette exigence est tombée. Le travailleur qui se retrouve en quarantaine n’a donc pas à prouver qu’il est malade si ce retrait est autorisé par l’employeur.

Par contre, la prestation est imposable si l’employeur assume une partie du coût du régime. Pour savoir si c’est votre cas, contactez l’assureur.

Sans assurance collective

Plusieurs salariés ou travailleurs n’ont pas d’assurance collective : ils ont beaucoup à perdre en cas de quarantaine. La Loi sur les normes du travail ne prévoit que deux jours de maladie payés pour les salariés qui ont trois mois d’ancienneté en service continu.

Le gouvernement Trudeau vient toutefois d’annoncer qu’un travailleur pourra dorénavant toucher ses prestations d’assurance-emploi dès le premier jour de sa quarantaine. Mais environ 60 % des Canadiens ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi.

À une époque où un salarié canadien sur trois vit d’un chèque de paie à l’autre, un grand nombre n’oseront donc pas quitter leur emploi même s’ils sont malades, sans savoir s’ils souffrent de la grippe ou de la Covid-19, car ils doivent assumer leurs obligations financières.

CONSEILS

  • Au lieu de se précipiter en panique au supermarché pour accumuler une montagne de denrées, serrez-vous la ceinture pour vous constituer un coussin de sécurité. Selon les experts, ce coussin devrait représenter l’équivalent d’un à trois mois de vos revenus après impôt. Justement, une quarantaine de Covid-19 représente deux périodes de paie…
  • Si vous avez une couverture d’assurance invalidité individuelle, contactez votre assureur, car, normalement, une quarantaine, volontaire ou non, ne constitue pas un motif d’invalidité. Par contre, l’assureur versera une prestation (normalement non imposable) sur présentation d’un test positifà la Covid-19.
  • Si vous soupçonnez que vous êtes infecté, composez immédiatement le 811 ou le 1-877-644-4545.
6 recommended
144 views
bookmark icon