Pierre-Yves McSween: fabriquer sa marque de commerce personnelle

4


Publié sur le site web du Réseau M, 18 novembre 2019

On peut lire l’article ici.

PIERRE-YVES MCSWEEN EST UN NOM, UNE VEDETTE DES MÉDIAS, UN PERSONNAGE. IL A ATTEINT CE STATUT POUR PASSER SON MESSAGE. POUR CONNAÎTRE LE SUCCÈS, IL A PATIEMMENT CONSTRUIT SA NOTORIÉTÉ. IL A FABRIQUÉ UNE MARQUE DE COMMERCE.

Pierre-Yves McSween a commencé sa vie professionnelle comme comptable agréé (FCPA). Il est aussi auditeur FCA, une fonction qu’il a pratiquée chez EY. McSween, qui détient un MBA, est avant tout un véritable communicateur. Il a été chargé de cours à HEC Montréal et professeur de cégep.

Mais il avait surtout la fibre médiatique bien ancrée. Après avoir obtenu un certificat en journalisme, à l’Université de Montréal, il a fait pendant des années le tour des médias québécois comme commentateur. Ces dernières années, c’est la consécration : il offre deux chroniques quotidiennes en affaires et économie pour le 98,5FM, aux émissions Puisqu’il faut se lever et Le Québec maintenant, animées respectivement par Paul Arcand et Patrick Lagacé. Il a aussi sa propre émission à Télé Québec, L’indice McSween, où il pose un regard détaché et critique sur l’économie et nos finances personnelles. L’animateur y propose une démarche vulgarisatrice et humoristique.

En 2016, il a écrit un guide de finances personnelles qui s’est avéré un véritable best-seller québécois, tous styles confondus : En as-tu besoin? (Guy Saint-Jean éditeur). C’est une phrase clé, devenue slogan, une réaction à la situation ambiante de surconsommation, de plus en plus dénoncée par divers commentateurs et meneurs d’opinions. Mais McSween aborde ce thème en se posant des questions sur ce qui nous pousse à vivre et à consommer comme on le fait. Le ton est impertinent, humoristique, cru, divertissant.

UNE DÉMARCHE LOGIQUE

Mais pourquoi une carrière médiatique? « Je suis prof, répond-il. Faire des chroniques, de l’animation, écrire un livre, c’est de la vulgarisation. Il y a un côté pédagogique. C’est une façon d’enseigner aux foules. »

Pierre-Yves McSween juge qu’il fait œuvre utile, dans une société où on transmet mal, ou pas du tout, les notions de finance, d’économie et de finances personnelles. « Il y a un enjeu social sur l’épargne et la gestion financière, ajoute-t-il. Les parents et l’école ne m’ont rien montré sur ces sujets. Et je ne suis pas seul : la grande majorité des gens sont souvent dépourvus. Dès que je sors une nouvelle notion sur la place publique, que les gens ne maîtrisent pas ou mal, ils réfléchissent sur leurs besoins et peuvent prendre des décisions éclairées. J’ai alors l’impression de faire une différence. En fin de compte, c’est très valorisant! »

Auditeurs et lecteurs lui confirment souvent qu’ils ont appris et même changé de comportement grâce à son livre et ses interventions à la radio ou à la télé. « Je suis conscient que je ne ferai pas grimper le taux d’épargne des Québécois, dit-il. Mais je fais réfléchir. C’est ce qui compte. »

Pour Pierre-Yves McSween, il est important que les gens aient un meilleur contrôle sur leurs finances, car ça déteint sur tout le reste de leur vie, notamment sur leur santé.

CONSTRUIRE SA MARQUE PERSONNELLE

« Chacun de nous est un produit, une marque, dit-il, abordant le thème de sa conférence au Rendez-Vous du Réseau M. J’ai développé ma marque de commerce personnelle à partir de rien, comme un entrepreneur, qui lance son entreprise avec ses seules convictions et sa détermination. Pour moi, ce qu’on enseigne dans les écoles de gestion au sujet des entreprises, ça s’applique aussi aux individus. »

Chacun d’entre nous a donc une valeur intangible, mais indéniable, soutient-il. Il s’agit d’être cohérent et d’avoir un plan. Le reste est une question de timing, d’opportunité et de chance. Exactement la réalité du monde des affaires.

« Plein de journalistes et de chroniqueurs parlaient de finances personnelles avant que j’arrive, dit-il. J’ai exploité l’humour et la provocation, je suis arrivé au bon moment, dans un contexte favorable, et ça a marché. »

« Quand on crée une marque, on crée de la valeur, soutient-il. C’est à la base de la réussite entrepreneuriale. »

Un article signé Stéphane Desjardins.

 

La conférence Pierre-Yves McSween : Comment bâtir sa « marque entrepreneur » est une présentation de 

 

 

 

 

Pierre-Yves McSween: Comment bâtir sa «marque entrepreneur»?

4 recommended
47 views
bookmark icon