Les avantages de s’abonner à un service de musique en ligne

4


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 10 octobre 2019

On peut lire l’article ici.

Vous êtes un mélomane confirmé ? Vous devriez envisager les services de musique en ligne.

Certains s’offusquent que l’industrie de la musique et les géants du web aient réussi à nous abonner à vie pour écouter de la musique que nous ne possédons plus. Pas moi.

Pourquoi louer plutôt qu’acheter de la musique ? Pourquoi ajouter une dépense permanente de 120 $ par année au budget familial alors qu’on répète sans cesse de limiter notre consommation ? Parce que ça a du sens si vous êtes un gros consommateur de musique.

Question d’argent

J’ai fait un calcul : avec plus de 85 morceaux par année, à 1,29 $ chacun, c’est moins cher de louer. D’autant plus que je n’ai plus besoin de maintenir une bibliothèque musicale qui dépasse les 135 Go sur un disque dur ou un nuage numérique surdimensionné (et cher). Avant, j’achetais en ligne environ 200 pièces musicales, tous styles confondus, ce qui représentait une dépense annuelle d’environ 250 $.

Pourquoi me priver d’accéder à un service qui offre plus de 50 millions de morceaux pour moins de 5 % de ce que je consacrais auparavant à la musique ?

Mais risquez-vous de défoncer votre forfait de bande passante ? Une chanson de trois minutes pèse entre 2,16 Mb et 6 Mb (selon le service) : vous consommerez alors environ 20 Mb toutes les dix minutes.

Une heure d’écoute en continu représentera ainsi 3,6 Go de données mensuelles. Mais plusieurs techniciens abonnés à ces services, travaillant chez des fournisseurs d’accès, m’ont confirmé que leur « streaming » musical personnel pèse moins de 1 Go l’heure. Pas de problème, donc, si votre forfait de téléphone est plafonné à 7 Go et celui de la maison à 400 Go, comme le mien.

Quel service choisir ?

Les principaux sont Apple Music, Amazon Music, Deezer, Google Play Music, Spotify, Tidal et YouTube Music. Tous offrent un service mensuel individuel à 9,99 $ et familial à 14,99 $. Spotify et Apple dominent le marché, sont compatibles avec tous les appareils et offrent beaucoup de contenu québécois. Tidal vend une qualité sonore supérieure.

CONSEILS

  • Vous gérez vos enceintes numériques ou écoutez de la musique avec votre téléphone ? Utilisez le wifi pour ne pas excéder votre forfait de données ; téléchargez au lieu de « streamer » et désactivez les données.
  • L’application iTunes disparaîtra très bientôt avec l’OS 10.15 Catalina. Votre musique sera alors transférée dans Apple Music (films et émissions de télé iront dans Apple TV+ et balados dans une application dédiée). Vos achats musicaux côtoieront donc le service mensuel (pas d’obligation d’y souscrire).
  • Gravez votre musique avant qu’Apple ne passe à l’action, car certaines de vos chansons pourraient disparaître dans le processus (Apple s’en défend). Vous pourrez toujours les réintroduire ensuite à votre bibliothèque musicale. iTunes survivra sous Windows.
  • Si vous voulez transmettre à vos héritiers votre musique achetée en ligne, gravez-la sur CD ou DVD. Car l’accès à celle-ci disparaît à votre décès. Musique, films, émissions de télé, balados et livres achetés en ligne ne sont pas transférables à votre succession.
4 recommended
38 views
bookmark icon