Faut-il payer pour améliorer son dossier de crédit?

4


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 4 septembre 2019

On peut lire l’article ici.

Certaines entreprises vous facturent des services en vous promettant d’améliorer votre dossier ou votre score de crédit. Oubliez ça!

Depuis quelques mois, la Loi sur la protection du consommateur (LPC) interdit aux «entreprises de règlement de dettes» de facturer des honoraires tant que le dossier de crédit ne s’est pas réellement amélioré.

On a vu des entreprises qui n’effectuaient des démarches qu’auprès d’une seule des deux agences de surveillance du crédit actives au Canada, Equifax et TransUnion. Ce qui n’aidait sûrement pas leur client. Ou elles lui offraient d’effectuer des démarches pour obtenir une carte de crédit en lui prêtant de l’argent, à taux d’intérêt élevé, afin de fournir une garantie à l’émetteur de la carte, rapporte l’Union des consommateurs.

Interdiction

La LPC interdit désormais à un commerçant de promettre à un consommateur, par la publicité ou le marketing, d’améliorer son rapport de crédit. Ou de lui promettre que ses obligations envers un créancier seront réduites (sauf si ce dernier le confirme par écrit au consommateur). Il ne peut même pas communiquer avec un créancier s’il n’a pas l’autorisation écrite du consommateur. De plus, il ne peut interdire à son client de communiquer avec son créancier, ce qui s’est vu souvent par le passé. Et le consommateur a dix jours pour annuler son contrat.

Par le passé, des agences ont promis à des consommateurs d’améliorer leur dossier ou leur score de crédit en quelques heures, jours ou semaines. C’est tout simplement impossible, même si vous remboursez au complet la ou les dettes à l’origine de votre mauvaise note.

Mauvaise note

Associations de consommateurs, ACEF et syndics rappellent continuellement qu’une mauvaise note demeure à votre dossier de crédit jusqu’à six ou sept ans. Si la dette est remboursée, Equifax ou TransUnion se contentent d’ajouter cette information, qui doit être confirmée par le créancier, au dossier de crédit. Mais la mauvaise note demeure.

Par contre, un émetteur de carte de crédit ou un prêteur pourra vous faire confiance au bout de quelques mois ou années s’il constate que, désormais, vous payez toutes vos factures et vos dettes à temps. Mais la situation de chaque consommateur est unique.

CONSEILS

? On peut obtenir son dossier de crédit ou y faire des corrections gratuitement par la poste ou en se présentant en personne aux bureaux d’Equifax (7100, rue Jean-Talon Est, Montréal; formulaire sur equifax.ca), ou de

? TransUnion (1, Place Laval, Laval; formulaire au transunion.ca).

? Environ 35 % de votre score de crédit est lié à votre historique, 30 % à votre utilisation, 15 % au nombre d’années de détention de votre carte de crédit, 10 % au type de crédit que vous utilisez et 10 % à vos demandes de crédit.

? Gardez le contrôle de vos finances en établissant un budget (grille gratuite au toutbiencalcule.ca) et ramenez le solde de toutes vos cartes de crédit à zéro, chaque mois, avant l’échéance.

? Desjardins, la Banque Royale et CIBC offrent gratuitement à leurs clients le score de crédit de TransUnion.

4 recommended
56 views
bookmark icon