Le réchauffement climatique au Canada va avoir un impact sur les primes d’assurance

1


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 3 avril 2019

On peut lire l’article ici.

Le Canada se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète, ont conclu des scientifiques d’Environnement Canada. Avec le réchauffement climatique, vos assurances vont coûter de plus en plus cher. Voici pourquoi.

Le rapport avec le réchauffement climatique et le coût de vos assurances est indéniable. C’est moins clair en assurance vie, mais en assurance de dommages, les primes augmentent déjà partout dans le monde.

L’an dernier, une vague de chaleur a fait 70 morts au Québec. En 2003, la canicule a fait 70 000 morts en Europe. Si les assureurs de personne ne font pas publiquement le lien entre réchauffement climatique et primes, leurs actuaires en tiennent compte pour l’avenir. Mais les consommateurs n’en ont pas encore senti l’effet sur leur assurance vie.

C’est autre chose en dommages, surtout en habitation. Car depuis une décennie, les réclamations dépassent le milliard au Canada. Et elles augmentent inexorablement depuis un quart de siècle.

Pourquoi ?

Parce que le réchauffement entraîne une augmentation du rythme et de l’importance des événements climatiques extrêmes, comme des tempêtes de verglas, de pluie, de neige, des tornades, des inondations, des marées, etc. Ils représentent désormais 85 % à 90 % des réclamations planétaires pour dommages matériels et corporels.

Réassureurs

Une bonne part du coût des réclamations est assurée par les réassureurs, des géants méconnus de la finance planétaire.

Ces entreprises multimilliardaires assument une part énorme des pertes assurées lorsque surviennent des catastrophes naturelles (et surtout climatiques) partout dans le monde.

Des réassureurs, comme Munich Re, Suisse de Ré, Hannover Re, Gen Re (filiale de Berkshire Hathaway), Scor et Lloyd’s avertissent les politiciens depuis plus de quinze ans des effets économiques du réchauffement climatique.

Ces financiers sont les alliés objectifs des environnementalistes et des climatologues. Ils prêchent souvent dans le désert.

Pourtant, ils sont davantage sollicités avec l’augmentation du nombre et de la sévérité des catastrophes.

Sans compter qu’avec l’urbanisation galopante des pays émergents, de plus en plus de consommateurs des nouvelles classes moyennes de ces pays assurent leurs maisons, condos, autos et biens.

Ainsi, un proprio de maison ou de condo de Montréal, Québec, Paris ou Bangkok assume indirectement une part des indemnités versées aux victimes des feux de Fort McMurray, des inondations de Laval, des ouragans aux États-Unis, etc.

Ainsi, les assurés de partout dans le monde ont payé une part du grand verglas de 1998 ou du déluge du Saguenay de 1996.

Déjà, les assureurs de dommages commencent à augmenter leurs primes, après plusieurs années d’accalmie. De nombreuses personnes autour de moi me l’ont signalé. S’ils se plaignent, on leur affirme invariablement que la sinistralité augmente. Et une bonne part est liée aux changements climatiques. C’était écrit dans le ciel, en quelque sorte.


Vous vous posez des questions concernant la consommation et vos finances personnelles ? Nos experts attendent vos questions.

 


Pertes assurées des pires catastrophes naturelles au Canada (milliards $)

Juillet 1996 Grêle, Calgary 1,3 G$
Janvier 1998 Verglas, sud du Québec 2,0 G$
Juin 2018 Inondations, sud de l’Alberta 1,7 G$
Été 2016 Inondations, Toronto 1,0 G$
Mars 2016 Tempêtes hivernales, Ontario 3,8 G$
Mai 2016 Feu, Ft. Mc Murray 3,7 G$

Source : Bureau d’assurance du Canada ($ CA ajustés à 2017)

Pertes assurées des 10 pires catastrophes naturelles mondiales (milliards $ US)

1 Août 2005 Ouragan Katrina, golfe du Mexique 82 G$ US
2 Mars 2011 Tremblement de terre, tsunami, Japon 38 G$ US
3 Sept. 2017 Ouragan Maria, États-Unis, Antilles, Porto-Rico 32 G$ US
4 Oct. 2012 Ouragan Sandy, États-Unis, Canada, Antilles 31 G$ US
5 Sept. 2017 Ouragan Irma, États-Unis, Antilles, Porto-Rico 30 G$ US
6 Août 2017 Ouragan Harvey, États-Unis 30 G$ US
7 Août 1992 Ouragan Andrew, États-Unis, Bahamas 38 G$ US
8 Sept. 2001 Attentats du 11 septembre, États-Unis 26 G$ US
9 Janv. 1994 Tremblement de terre Northridge, États-Unis 25 G$ US
10 Sept. 2008 Ouragan Ike, États-Unis, Antilles, golfe du Mexique 23 G$ US

Source : Insurance Information Institute ($ US ajustés à 2017, excluant l’assurance vie)

17 views
bookmark icon