Bien fermer son chalet d’été pour protéger sa propriété

5


Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 14 novembre 2018

On peut lire l’article ici.

Si vous n’avez pas encore hiverné votre chalet, voici des suggestions qui pourraient protéger votre actif.

Pour un assureur, il y a toute une distinction entre un camp de chasse et de pêche perdu au fond de la forêt boréale et un chalet habitable à l’année ou non, accessible ou non par la route.

Normalement, un chalet tout équipé, fréquenté à l’année et desservi par le service incendie local, sera couvert par une police tous risques, avec peu d’exclusions et une valeur à neuf en cas de perte totale. Mais si vous y allez en chaloupe seulement en été ou durant la saison de chasse, vous aurez peut-être une assurance « à risques dédiés », avec une indemnité de reconstruction limitée.

  • Si vous avez des voisins qui habitent le secteur en permanence, invitez-les à jeter un œil lorsqu’ils font des marches et laissez vos coordonnées : ils pourront vous contacter en cas d’urgence. Si vous avez une boîte aux lettres extérieure, ils pourraient aussi récupérer votre courrier.
  • Remisez tout objet qui pourrait faciliter une entrée par effraction (échelle, escabeau, meuble de jardin, contenant à ordures).
  • Faites déneiger votre entrée pour montrer que la résidence n’est pas abandonnée.
  • Branchez une minuterie pour vous assurer que le chalet est éclairé de l’intérieur, par plusieurs lampes en alternance.
  • La Sûreté du Québec suggère d’installer une caméra de chasse qui prendra des photos en cas de mouvement. Cette technologie facilite grandement les enquêtes pour vol.
  • La Bureau d’assurance du Canada (BAC) recommande également de changer les piles du détecteur de fumée et de monoxyde de carbone.
  • Faites aussi un entretien normal de la cheminée, si le chalet comporte un foyer.
  • Dégagez les gouttières pour éviter l’accumulation de glace sur les rebords de toit, qui entraîne souvent des infiltrations d’eau.
  • En ce qui concerne la tuyauterie, vous avez deux choix : maintenir une température minimale (de 15 à 17 degrés) pendant tout l’hiver, pour éviter que les tuyaux ne gèlent, ou vidanger la tuyauterie (avec peut-être un compresseur).
  • Vidangez le chauffe-eau (en branchant un tuyau sur la valve de vidange, pour évacuer l’eau vers le drain) et coupez le courant l’alimentant (pour ne pas brûler l’élément). Il faut aussi le remplacer tous les 10 ans.
  • Enfin, vérifiez également l’état du calfeutrage des portes et fenêtres. Fait surprenant : assurer votre chalet peut coûter plus cher que votre résidence principale !

 

CONSEILS

  • Coupez l’eau et maintenez un robinet légèrement ouvert.
  • Ne laissez aucune nourriture dans les poubelles ni de contenants sales dans le bac de recyclage.
  • Mettez à jour l’inventaire de tous vos biens reliés au chalet, prenez des photos des objets de valeur, burinez-les. Ne laissez aucun bien de valeur visible des fenêtres.
  • Installez un système d’alarme relié à une centrale, si possible.
  • Lisez attentivement votre contrat d’assurance pour connaître les exclusions.
  • Avertissez votre assureur si vous effectuez des travaux de rénovation de plus de 5000 $ ou si vous mettez votre chalet en vente.
  • Économisez en assurant aussi vos résidence principale, voiture, VTT, bateau ou motomarine chez le même assureur.
5 recommended
38 views
bookmark icon