Lire ses relevés de comptes

95


lire ses relevés de comptePublié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 8 avril 2017

On peut lire l’article ici.

Le relevé de compte permet de mesurer votre patrimoine. Mais il faut savoir le déchiffrer.

Beaucoup de gens le lisent distraitement, en comprenant difficilement la signification de tous ses termes et chiffres. D’autres l’oublient au fond d’un tiroir. Nombreux sont ceux qui stressent à la moindre baisse ou vente d’actif. En fait, une majorité ne sait pas trop comment le lire.

La première chose à retenir, c’est votre horizon de placement. Car il y a une énorme différence si vous prenez votre retraite dans deux ou quinze ans. On a le droit d’être nerveux quand les marchés financiers fluctuent, mais votre conseiller aura prévu le coup et réparti vos actifs en conséquence.

Une baisse de la valeur des actifs affichée au relevé ne devrait normalement pas déclencher de sueurs froides, car c’est le rendement moyen à long terme qui importe le plus. Ce dernier doit correspondre aux objectifs fixés dans votre planification de retraite établie avec votre conseiller financier…

Vérifications de routine

Néanmoins, il est important de vérifier certaines informations. Car l’erreur est humaine et il arrive que conseillers ou institutions financières en commettent, et elles coûtent parfois très cher.

Commencez par la liste des opérations (achat ou vente de titres, versement d’intérêts, de dividendes, paiements fiscaux). Si certaines soulèvent des doutes, contactez immédiatement votre conseiller.

Vérifiez la fluctuation de vos titres et de la valeur totale de votre portefeuille. Une hausse subite et importante est aussi suspecte qu’une baisse. Peut-être faudra-t-il vendre ou acheter certains titres pour matérialiser des profits, se prémunir contre le fisc ou une surexposition au risque… ou ne rien faire!

Regardez la répartition de vos actifs, surtout le pourcentage de titres canadiens, américains et mondiaux, ainsi que le type d’actifs (actions, fonds communs, titres à revenus fixes, autres). Cette répartition respecte-t-elle vos objectifs et votre profil d’investisseur?

Le rendement

La plupart des relevés affichent la valeur comptable (ou coût d’acquisition) et marchande de vos placements. Mais la valeur marchande inscrite au relevé ne tient peut-être déjà plus compte de la réalité. Au moins, si elle est supérieure à la valeur comptable, tout va bien!

Scrutez aussi le rapport qui affiche le taux réel du rendement des placements, qui est pondéré en fonction des entrées et retraits de fonds effectués au compte (depuis un, trois, cinq et dix ans, et depuis l’ouverture). Normalement s’ajoutent des graphiques qui permettent d’apprécier la variation des valeurs.

Le rendement est aussi influencé par les frais de gestion (administration, transactions, commissions…). Les nouvelles normes prévoient que le relevé affiche tous les frais et honoraires versés au conseiller et à l’institution. Vous devriez poser des questions dès qu’on affiche des frais annuels de plus de 2 % pour les fonds communs de placement et de plus de 1,75 % pour le conseiller.

95 recommended
586 views
bookmark icon