Les périls de louer une voiture à l’étranger

19


louer voiture étrangerPublié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 16 mars 2016

On peut lire l’article ici.

Chaque pays a ses particularités. Et ses dangers. En matière de location d’auto, un détail peut faire la différence entre des vacances réussies et un cauchemar.

Je vous suggère de passer par un agent de voyage, surtout si vous entendez explorer ou traverser plusieurs pays. Vous serez couverts par le Fonds d’indemnisation des voyageurs de l’Office de la protection du consommateur (http://bit.ly/1QmhQoE).

Location de véhicule

  • Exigez systématiquement les prix finaux, car s’ajoutent souvent différentes taxes et des frais payables à destination. Méfiez-vous des attrayantes offres internet.
  • Inspectez méticuleusement tous les dommages et faites-les inscrire au contrat, en présence du locateur, avant de partir avec le véhicule. Faites le même exercice au retour; exigez une quittance écrite indiquant ces renseignements.
  • En Europe, les transmissions automatiques coûtent cher.
  • Vous voyagez à deux avec une auto manuelle, mais un membre du duo ne sait pas la conduire? Si l’autre se blesse, vous serez mal pris. Consultez les services d’assistance de l’assureur AVANT de partir.
  • Jeunes conducteurs: l’âge limite du permis de conduire varie selon le pays (18, 19, 21 ans).
  • Certains locateurs exigent une couverture spéciale d’assurance ou imposent une limite d’âge pour les conducteurs de moins de 21 à 25 ans, selon le contrat (location, achat-rachat), le véhicule, le modèle, le pays.
  • Achat-rachat en Europe: ça devient intéressant pour les périodes de plus de 17 jours.
  • À destination, certains locateurs en rupture de stock vous offrent un modèle différent de celui réservé au Québec, moins cher, sans ajuster le contrat à la baisse.
  • Thaïlande: louez une voiture AVEC chauffeur pour éviter la corruption ou les ennuis liés aux accidents.
  • Italie: aucun locateur européen ne vous laissera aller avec une BMW.

Retour de la voiture

  • La plupart des locateurs exigent des frais, parfois exorbitants, si vous retournez la voiture à un endroit différent de la cueillette.
  • Certains pays européens interdisent cette pratique (Hongrie), ou le retour ailleurs qu’en Europe (Maroc).

Permis de conduire

  • Votre permis est valide n’importe où en Amérique du Nord (Canada, États-Unis, Mexique). Seul l’État américain de la Géorgie ne le reconnaît pas officiellement. J’ai même soulevé une controverse dans cette chronique sur le sujet. Respectez le Code de la route et les limites de vitesse dans cet État et on vous laissera tranquille, selon plusieurs sources.
  • Dans plusieurs pays européens, dont l’Italie et le Portugal, le permis de conduire international, délivré par la CAA (http://bit.ly/1O2P3mT) est obligatoire: 27 $, prévoir de deux à trois semaines d’attente.

Frais imprévus, avertissements

  • En sus: péages d’autoroutes, sièges d’appoint pour enfants (obligatoires dans certains pays), GPS, taxes routières.
  • Faites le plein avant de remettre le véhicule pour éviter de douloureuses surcharges
  • Les radars photo sont partout en Europe.
  • Mexique: vérifiez que la pompe est à zéro avant de faire le plein (arnaque fréquente).
  • Dans les grandes villes, n’abandonnez pas le véhicule en bordure de rue pour la nuit: privilégiez les stationnements publics.
  • Ne laissez jamais un objet dans l’habitacle si vous quittez le véhicule.
  • Dans les pays pauvres, roulez de jour. La chaussée est souvent très endommagée et la visibilité réduite par manque d’éclairage.
19 recommended
338 views
bookmark icon