Expliquer les finances personnelles aux ados

9


adosPublié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches,  5 novembre 2015

On peut lire l’article ici.

Les ados sont impulsifs. Comment discuter finances personnelles avec eux sans les ennuyer?

Les dernières recherches neurologiques concluent que le développement du cerveau des ados se termine au tout début de la vingtaine. Avant, ils manquent parfois de jugement ou de perspective, ce qui explique le fait qu’ils ne comprennent pas toutes les conséquences de leurs décisions.

Si vous n’avez jamais parlé d’argent avec vos jeunes, à l’adolescence, vous demeurez leur guichet automatique personnel. Si vous voulez qu’ils gèrent adéquatement leurs finances dans l’avenir, abordez la question à partir de leur situation personnelle.

Votre ado doit comprendre la «valeur de l’argent». Donnez-lui des responsabilités… et des limites. Laissez-le gérer son allocation hebdomadaire. S’il est à court d’argent, refusez net de l’aider. À moins que cette avance soit clairement déduite de la prochaine allocation.

Établissez une liste de projets: cellulaire, vélo, vêtements, lunchs, sorties, etc. Fixez un budget (achats, échéances, dépenses mensuelles), ainsi que l’allocation en conséquence. Mais laissez votre jeune faire ses choix. Il ciblera lui-même le produit, la date d’achat, le forfait et le commerce où il en aura le plus pour son argent. Rappelez-lui que tout est taxable. Et si c’est le plus gros utilisateur de l’internet familial, qu’il paie sa part!

Se trouver un emploi

Exiger de votre jeune qu’il se trouve un emploi, c’est une expérience formatrice: la meilleure de toutes en matière d’argent. Du moment que cet emploi n’interfère pas avec ses études. Mais s’il travaille, il devra épargner. Liez cette épargne avec ses projets personnels importants. Et il devra vous payer une pension, ne serait-ce que symbolique. Insistez sur l’importance d’un compte d’épargne où il virera 50 % de sa paie de manière automatique. Vérifiez ses soldes bancaires mensuels.

Votre jeune tient mordicus au cellulaire dernier cri de 800 $? Achetez-le, mais convertissez cette transaction en dette de sa part. Et facturez-lui de l’intérêt. Ce sera formateur. Saisissez son joujou s’il manque un paiement: ne le ménagez pas, car nous vivons dans un monde implacable.

Certaines banques émettent une carte de crédit pour votre ado de moins de 18 ans. Elle est conjointe à votre nom et c’est vous le responsable de tout solde impayé. La réception de l’état de compte se transformera en séance de formation sur le crédit: il doit ramener le solde à zéro et ce, à temps.

Visitez la plateforme d’éducation à l’épargne Ékomini, avec jeux, calendriers interactifs, tirelire virtuelle et applications pour téléphone et tablettes (pour enfants, préados, ados et parents).

Méthode controversée: certains parents révèlent à leurs enfants de plus de 16 ans l’ensemble de leurs dépenses mensuelles. Ce sera peut-être un choc pour eux de connaître votre budget, mais ils réaliseront l’étendue de vos responsabilités. Et des leurs.

CONSEILS

  • On fait le budget mensuel (dépenses et revenus) de son ado avec lui. On le révise à son anniversaire.
  • Valeurs sacrées: on ne dépense jamais plus que ce qu’on gagne; il faut épargner, ne serait-ce que 5 $ par semaine.
  • Le jour du premier relevé de paie, expliquez-lui les retenues à la source, la différence entre le revenu brut et net, l’imposition…
9 recommended
116 views
bookmark icon