Comment économiser sur le chauffage

48


chauffagePublié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, section Dans vos poches, 8 janvier 2015

On peut lire l’article ici.

Janvier et février sont les mois les plus froids. Voici quelques trucs pour économiser sur votre chauffage.

Selon Hydro-Québec, le chauffage représente 50 % d’une facture d’électricité moyenne. Votre ennemi numéro un, ce sont les infiltrations d’air froid. Un vieux truc: suspendez un mouchoir à un cintre à l’aide d’épingles à linge et placez-le devant toutes les portes, fenêtres et plaques d’interrupteurs ou de prises de courant. Vous dénicherez immédiatement les infiltrations, qui peuvent représenter jusqu’à 25 % de vos pertes de chaleur.

Calfeutrez ces endroits à l’aide d’un coupe-froid, avec une membrane de polyuréthane ou un scellant en silicone (transparent et amovible, pour le printemps, si vous doutez de vos talents de poseur). Si votre climatiseur amovible est encore en place, enlevez-le de la fenêtre. Ajoutez une pellicule de mousse sous les plaques des interrupteurs ou de prises de courant. Vérifiez spécialement l’efficacité des coupe-bise autour des portes. Jetez un coup d’œil aux endroits où les tuyaux et les conduits d’aération vont vers l’extérieur et calfeutrez leur pourtour au besoin. Isolez les conduits d’air chaud dans les espaces non chauffés, par exemple avec une gaine en fibre de verre. Gainez aussi votre chauffe-eau et vos tuyaux d’eau chaude s’ils sont situés dans des endroits très frais ou non chauffés.

Efficacité

Jetez un coup d’œil à votre fournaise. Si elle comporte une chaudière, vérifiez son efficacité de combustion. Un mauvais réglage peut diminuer son rendement de 50 %. Remplacez les filtres quand ils sont encrassés ou au trimestre.

Ajustez aussi la circulation d’air chaud. Inversez le mouvement des ventilateurs de plafond pour pousser la chaleur vers le bas et ne placez pas vos meubles près d’une plinthe ou d’une grille de chauffage. Enlevez la poussière sur celles-ci. Vérifiez si le conduit d’évacuation de la sécheuse ou de la hotte de la cuisinière est obstrué.

Demandez un coup de main à dame Nature: ouvrez les rideaux ou les stores du côté ensoleillé, mais fermez-les du côté sombre et en soirée.

Coupez ou baissez le chauffage des pièces inutilisées à 15 degrés Celsius. Gardez la température du garage à 5 degrés. Si vous partez pour plus de trois jours, baissez la température générale à 15 degrés.

S’habiller plus chaudement

L’attitude face à l’hiver compte énormément. Porter un vêtement chaud particulièrement confortable, en laine polaire par exemple, vous permettra d’abaisser la température d’un degré, ce qui entraînera une économie d’énergie de 5 % à 7 %, selon Hydro-Québec.

Portez aussi des bottillons ou des pantoufles de camping d’hiver isolés en duvet pour un confort total. Les habitués de plein air savent que l’inconfort dû aux pertes de chaleur survient aux extrémités de votre corps, spécialement vos pieds. Et dormez sous une couette de duvet.

Budgétez quelques travaux extérieurs pour l’été prochain: calfeutrage des tours de portes et fenêtres, plantation d’arbres et d’arbustes près des murs pour couper le vent venant du nord, ajout d’isolant dans l’entretoit, remplacement de bardeaux de couverture endommagés, nettoyage de la cheminée et des gouttières, calfeutrage des fissures des murs extérieurs, etc.

Nos conseils:
  • La nuit ou avant de quitter pour le travail, baissez le thermostat de 3 degrés.
  • Utilisez des thermostats programmables (10 % d’économies potentielles).
  • L’apparition de glaçons aux corniches suggère une ventilation inadéquate du toit ou un pont thermique (point faible dans l’isolation).
48 recommended
865 views
bookmark icon