Piscines : le parcours du combattant

52


Piscines: le parcours du combattant
Piscines: le parcours du combattant

Publié dans le Journal de Montréal/Journal de Québec, Section Dans vos poches, 26 mai 2014

On peut lire l’article ici.

Il fait soleil! Il fait chaud! Vous roulez vers le marchand de piscine en souriant. Attention aux désillusions.

Vous êtes bien décidé à cracher 3500$ pour le petit modèle hors terre vu dans la circulaire, qui logerait parfaitement dans votre cour. Attendez-vous à doubler, voir tripler ce budget. Et pour les piscines creusées, ça commence à 15 000$, plus le coût d’installation (environ 50% du prix).

Pour l’achat, vous devrez tenir compte de plusieurs facteurs : le prix de la piscine, du filtreur, du chauffe-eau, de la minuterie, de la toile, des accessoires et de l’installation. Ajoutez la clôture, le paysagement (l’installation endommagera votre terrain à coup sûr), l’enlèvement de la tourbe et de certains matériaux, peut-être une terrasse, des meubles, des parasols et des jouets. Et si vous achetez à crédit ou par mensualités, l’intérêt ajoutera des milliers de dollars au prix votre nouveau joujou familial.

Pour l’entretien, prévoyez le coût des produits chimiques et de l’énergie pour le filtrage et le chauffage. Des dépenses annuelles jouant dans les 300$ à 700$, selon la taille de la piscine et le mode de chauffage. Ajoutez l’assurance, à partir de 35$. Consultez votre assureur avant d’acheter : il exigera un avenant à votre police résidentielle, dont la couverture en responsabilité civile assumera tout sinistre découlant de votre piscine. Sachez qu’à certains endroits, les piscines creusées coûtent moins cher à assurer que les modèles hors terre! Car, les années où il neige beaucoup, les assureurs ont des réclamations allant dans les dizaines de millions… De plus, au bout de quatre ans, votre indemnité diminue chaque année jusqu’à zéro.

De quoi calmer vos ardeurs? Pratiquement une majorité de Québécois achète leur piscine au mois de juin, avant la Fête du Canada, dès que Galarneau se montre plus de trois jours dans le ciel. Le Québec compte 300 000 piscines résidentielles, aux trois quarts hors terre, selon le ministère des Affaires municipales. Et ce nombre augmente de 10% annuellement.

Des démarches multiples

Pour éviter les mauvaises surprises, contactez votre municipalité : certaines exigent un permis ou un certificat de localisation et imposent des normes de distance de ligne de terrain, d’installations électriques ou de terrasses. D’autres règlementent le bruit, notamment de la thermopompe ou du filtreur. Téléphonez à Info-excavation (1-800-663-9228) et prévoyez des délais pour localiser les conduits et câbles souterrains (téléphone, câble, Hydro-Québec, gaz…). Il faudra aussi vérifier auprès d’Hydro-Québec si l’emplacement de votre piscine est sécuritaire (http://bit.ly/1tukJtB, formulaire d’évaluation en ligne : http://bit.ly/1t3fn6o) ainsi que votre acte de vente : y a-t-il une servitude visant votre terrain?

La clôture, obligatoire, vous coûtera entre 12$ et 20$ le pied linéaire si c’est un modèle de type Frost, plus le coût du permis. L’installation, en saison morte, peut prendre trois à cinq semaines, et le prix variera selon les normes municipales. Coût? Au moins 3000$. Il faudra aussi tracer un plan à l’échelle.

Pour l’équipement de filtration, de pompage et de chauffage, ça joue autour de 2000$ pour un modèle hors terre. La thermopompe s’impose comme la solution la plus économique. Oubliez le chauffe-eau électrique : trop cher. Mais, si vous roulez en Porsche, le modèle au gaz, c’est pour vous. La toile solaire (entre 25$ à 300$, plus le rouleau de 130$ à 300$) est un must absolu : elle diminue les évaporations et génère des économies de chauffage allant jusqu’à 40%. De plus, si vous êtes bricoleur, les panneaux solaires (prix de départ : 2000$) ou les tuyaux sur le toit vous feront beaucoup économiser, tout comme une minuterie (20$ à 200$). Pour l’installation de la piscine, ça joue entre 800$ et 3000$, selon la taille. Et les délais, ces jours-ci, s’allongent indûment… De plus, dans bien des cas, l’électricien s’impose (taux horaire entre 80$ et 200$).

Mais certains disent que le sourire de leurs enfants pataugeant dans une belle bleue n’a pas de prix…

Nos conseils

• Magasinez; achetez en août ou en octobre pour une installation avant le gel ou au printemps : bénéficiez des promotions automnales, évitez la cohue et, surtout, la prochaine hausse de prix.

• Il n’y a aucun délai d’annulation exigé dans la Loi sur la protection du consommateur quand vous achetez une piscine en magasin.

• Faites inscrire la date d’installation au contrat d’achat.

• Vérifiez le profil du commerçant au site web de l’Office de la protection du consommateur : www.opc.gouv.qc.ca/se-renseigner/

52 recommended
1072 views
bookmark icon